29/11/2010 19:02:02
L'ancien Ministre de la Défense en exil en France
M. Remy Ze Meka aurait quitté précipitamment le Cameroun via la frontière sud du pays.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

De source exclusive, l’ancien Ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense nationale, Rémy Ze Meka, a de nouveau rejoint la capitale française, Paris, dans la deuxième semaine du mois de novembre 2010 ou il aurait déjà soumis une demande d’asile politique.

Selon nos informations, M. Ze Meka avait déjà séjourné à Paris à la mi-octobre 2010, officiellement pour se soigner à l’hôpital Cochin. Il a été reçu à Paris par un vieil ami, un certain Mortier, hommes d’affaires. À son retour au Cameroun, il a d’ailleurs pris part à une réunion de l’élite du Sud proche du président Paul Biya, à dans le Dja-et-Lobo, ayant pour but de demander à ce dernier de se représenter à l’élection présidentielle d’octobre 2011 – après 28 années à la tête de l’État.

Revenu de France via l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen, l’ancien Ministre de la Défense se serait soustrait du pays cette fois-ci en empruntant une trajectoire inhabituelle : en passant par Kye-Ossi, à la frontière du Gabon et de la Guinée Équatoriale. Il aurait ensuite pris un vol régulier à destination de Paris à partir de Libreville au Gabon.

Des proches du Ministre Ze Meka affirment qu’il a sans doute reçu des informations alarmantes le poussant à croire que sa vie est danger au Cameroun.

Entre autres, l’on accuse ses frères ennemis, l’actuel Ministre de la Défense, Edgard Alain Mebe Ngo’o, et l’actuel Ministre de l’économie, Louis-Paul Motaze, comme ayant provoqué ce projet précipité de leur « frère » Fong.

Son successeur au Ministère de la Défense, Mebe Ngo’o était déjà soupçonné de mener un spoil system systématique dans son équipe à la Défense, avec notamment la mise à l’écart des proches de Ze Meka, à l’instar de l’ancien patron de la Sécurité Militaire, le colonel Gédéon Yossa, et d’autres officiers supérieurs comme le commandant Eloundou... L’ancien Ministre de la Défense, Rémy Ze Meka, était connu comme Bad Boy (machiavélique), mais également comme Mercantile (affairiste); il était régulièrement en bisbilles avec feu le colonel israélien Abraham Avi Sivan, ce dernier étant considéré par le chef de l’État Paul Biya comme le vrai patron des forces de Défense... Fin avril 2010, ce riche ponte du système Biya a fait l’objet d’interrogatoire à la Direction Générale de la Recherche Extérieure avant d’entrer dans un processus de poursuites judiciaires.

Ce départ en exil s’inscrit néanmoins dans un processus de bouleversement des institutions du système Biya qui se poursuivra durant les prochaines semaines.

Jean-Marc Soboth

Jean-Marc Soboth

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE