02/12/2010 16:10:38
Abidjan: 8 morts dans l`attaque d`un bureau du parti de Ouattara
  ABIDJAN, 2 déc 2010 (AFP) - Un bureau local du parti d`Alassane Ouattara,candidat à la présidentielle ivoirienne du 28 novembre, a été attaqué à Abidjan dans la nuit de mercredi à jeudi, faisant huit morts selon des témoins, tandis que l`armée a reconnu avoir tué quatre personnes en "riposte" à des tirs.  
Abidjan.net
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

 

Des hommes en armes ont investi, pendant le couvre-feu nocturne instauré pour le second tour de dimanche dernier, le bureau du Rassemblement des républicains (RDR) dans le quartier populaire de Yopougon, fief du président-candidat Laurent Gbagbo, ont rapporté à l`AFP des habitants. "Les gens à l`intérieur ont hurlé et les hommes armés ont commencé à tirer", tuant au moins huit personnes, a indiqué à l`AFP l`un d`eux, sans préciser l`identité des assaillants. Ce bilan a été confirmé par une source policière et un responsable local du RDR. 

Ce dernier a expliqué qu`une cinquantaine de partisans de M. Ouattara étaient alors à l`intérieur, attendant l`annonce des résultats du scrutin, qui n`est finalement pas intervenue. Le sol du bureau était maculé de sang et des impacts de balles étaient visibles sur les murs, a constaté un journaliste de l`AFP. Une quinzaine de personnes ont été blessées, selon une source hospitalière, dont plusieurs par balles, a-t-on constaté. Dans un communiqué publié à la mi-journée, l`état-major de l`armée a confirmé le décès de quatre personnes.

Une patrouille des forces de l`ordre en "mission de vérification" dans le quartier a été "prise à partie par des tirs à l`arme automatique", a-t-on expliqué.

"La riposte des éléments de la patrouille a fait quatre personnes tuées et 14 personnes blessées" et "neuf autres personnes ont été interpellées sur le lieu, qui se trouve être le siège local d`un parti politique", a ajouté l`état-major sans plus de précision. L`armée, qui a "ordonné une enquête", a lancé un "appel au calme" et au respect du couvre-feu en vigueur jusqu`à dimanche. Le siège local du parti de M. Gbagbo, le Front populaire ivoirien (FPI), situé à 300 mètres de celui du RDR à Yopougon à Abidjan, a été par ailleurs l`objet d`une attaque très tôt jeudi, faisant "deux blessés", a indiqué à l`AFP l`un de ses responsables, Lazare Zaba Zadi. Un véhicule garé dans la cour du bâtiment a été incendié, a-t-on constaté.

 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE