02/12/2010 20:02:30
Côte d'Ivoire : la CEI annonce Ouattara gagnant, le Conseil Constitutionnel ne valide pas
  Alassane Ouattara aurait obtenu 54,1% mais le Conseil Constitutionnel rappelle que le dernier mot lui revient   
Grioo
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La Commission Electorale Indépendante (CEI) aurait proclamé les résultats des élections en Côte d’Ivoire ce jeudi après-midi (2/12/10) en déclarant Alassane Ouattara vainqueur avec 54,1% des voix. En Côte d'Ivoire, la nouvelle ne semble pas être publique, et surtout, n’a pas été validée par Paul Yao Ndré, président du conseil constitutionnel, qui s’est exprimé aux alentours de 17h heure locale.

Pour Paul Yao Ndré, le délai légal est "d’ordre impératif, et non indicatif". Il ressort selon lui que certaines régions ont constitué des "nœuds de discorde" entre membres de la commission, ce qui a empêché la Commission Electorale Indépendante de donner des résultats provisoires dans les délais légaux (mercredi 1er décembre à minuit au plus tard).

Par conséquent selon Paul Yao Ndré, le conseil constitutionnel se trouve saisi pour vider le contentieux des élections : "Le conseil constitutionnel rassure le peuple ivoirien et la communauté internationale qu’il n’y a aucun vide juridique et qu’il va annoncer les résultats des élections présidentielles dans les délais légaux prescrits" a t-il précisé alors qu'il s'exprimait sur l'antenne de la télévision publique ivoirienne. Il n'a pas donné de délai quant à la validation définitive des résultats.

A noter que la RTI, la chaîne publique locale, a diffusé après l'intervention de Paul Yao Ndré les propos de Youssouf Bakayoko, président de la CEI. Mais il s'agissait de propos tenus...hier (mercredi) avant minuit quand il déclarait que la CEI était encore entrain de poursuivre ses délibérations. C'est dire que la course de vitesse entre la CEI et le Conseil Constitutionnel était engagée pour savoir qui s'exprimerait en premier cet après-midi. En tout état de cause, la Côte d'Ivoire, malgré l'annonce présumée de la CEI, devra encore attendre avant de connaître définitivement son président. Le pays n'est pas au bout du tunnel. 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE