08/12/2010 18:21:12
Petit Pays va rembourser 20 millions
L'"avocat défenseur des femmes", "neuveu de Jésus" sort de loin. En plus de 6 millions Fcfa versés cash jeudi dernier, l’accord entre les deux parties prévoit que Petit Pays verse deux millions tous  les mois à Andze Djimi.
Mutations
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Cela s’appelle un happy end. Au point où c’est un Petit-Pays très décontracté, mais qui a refusé de se confier à la presse, que la foule a aperçu hier matin sur les berges du fleuve Wouri à l’occasion de la fête du Ngondo 2010. Cependant, l’entourage de l’artiste soutient qu’un « arrangement à l’amiable » avait été trouvé entre Petit-Pays et Andze Djimi, Directeur général de Zean Evénementiel qui lui réclamait la somme de 40 millions Fcfa. « Turbo-Omega » n’avait pas honoré le spectacle à Yaoundé et Douala les 19 et 20 mai 2010 qu’il s’était engagé à produire.

Contacté par Mutations, Segaing Tchouffo, collaborateur de Andze Djimi, le Dg de Zean Evénementiel confirme la thèse de l’arrangement à l’amiable. « Petit-Pays a accepté finalement l’arrangement à l’amiable qu’il avait toujours refusé. Il a accepté de payer 20 millions Fcfa à Zean Evénementiel. Il a payé cash la somme de 6 millions Fcfa. D’après les termes de notre arrangements trouvé jeudi dernier devant les autorités, Petit-Pays doit verser à Zean Evénementiel chaque mois la somme de 2 millions jusqu’à épuiser les 14 millions Fcfa », explique Segaing Tchouffo. Comment en est-on arrivé à la somme de 20 millions alors que Zean Evénementiel réclamait à Adolphe Claude Moundi alias Petit-Pays, la somme de 40 millions ? « Nous avons accepté revoir ce montant à la baisse parce qu’il a coopéré ». D’ailleurs, à en croire Segaing Tchouffo, la collaboration entre Zean Evénementiel et Petit-Pays va continuer. « A condition que Turbo change de mentalité. Petit-Pays est une grosse pointure de la musique camerounaise. Et Zean, c’est une agence en événementiel. Et donc, on peut continuer de travailler ensemble », précise notre source.

Ce qu’il convient d’appeler « l’affaire Petit-Pays » remonte à sept mois. Selon Andze Djimi, Directeur général de Zean Evénementiel, Petit-Pays a signé un contrat avec lui en échange de la promesse de faire deux spectacles à Yaoundé et Douala le 19 et 20 mai 2010. Rendez-vous raté. Les dates du 16 et 17 juin arrêtées à nouveau ne seront pas honorées par Petit-Pays. Une plainte sera portée contre Petit-Pays qui, selon de source digne de foi, sera gardé à vue au parquet du tribunal de près le Tribunal de première instance de Douala-Bonanjo. Selon les mêmes sources, le « neveu de Jésus » se serait évadé. D’où le mandat d’arrêt lancé le 25 novembre dernier contre lui par la délégation régionale de la police judiciaire du Littoral et signé Ibrahima Iya, commissaire principal.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE