10/12/2010 04:11:38
Le Cameroun cherche 305 millions d'euros sur le marché d'Afrique centrale
LIBREVILLE - L'Etat du Cameroun a lancé un emprunt obligataire visant à recueillir jusqu'au 23 décembre en Afrique centrale 200 milliards de FCFA (près de 305 millions d'euros) pour des projets de développement, a annoncé jeudi à Libreville son ministre des Finances.
AFP
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

"L'argent est une marchandise, et nous avons décidé de l'acheter. Nous allons acheter les 200 milliards de FCFA à 5,6%" par an, taux d'intérêt net de cet "emprunt obligataire par appel public à l'épargne" couvrant la période 2010-2015, a expliqué le ministre Essimi Menye lors d'une conférence de presse en présence du ministre gabonais du Budget, Blaise Louembé.

Selon M. Menye, cette émission d'obligations du Trésor (20 millions de titres émis, 30 obligations à souscrire au minimum) a été autorisée par une loi adoptée en décembre 2009 pour le budget 2010 de l'Etat.

Elle vise "les personnes physiques et morales résidentes et non résidentes de la Cémac", Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (6 pays: Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad). Les intérêts perçus par les obligataires sont exonérés de tout impôt.

Le montant recherché est destiné "à financer la quote-part camerounaise des grands projets de développement prioritaires", dont celui de la construction du barrage hydroélectrique de Lom-Pangar (est du Cameroun), ouvrage qui devrait permettre "de stocker chaque année 7 milliards de mètres cube" d'eau, a dit le ministre Menye.

L'argent devrait également servir pour "le déplacement du pipeline Tchad-Cameroun" sur une longueur de 25 km parce qu'il "se trouve aujourd'hui dans l'emprise du barrage", a-t-il ajouté. Cet oléoduc, long de 1.070 km au total, relie les champs pétrolifères de Doba, dans le sud-ouest du Tchad, au terminal maritime de Kribi (sud-ouest du Cameroun).

Les 200 milliards recherchés seront utilisés aussi "pour le projet de construction du port en eau profonde de Kribi", d'un autre barrage à Memve'ele, sur le fleuve Ntem (sud), ainsi que des projets routiers et agricoles, notamment de bassins rizicoles.

L'emprunt a été lancé le 6 décembre et reste ouvert jusqu'au 23 décembre, soit huit jours de plus que le délai initialement fixé, a indiqué Alamine Ousmane Mey, directeur général d'Afriland First Bank (AFB, camerounaise), membre du consortium de banques soutenant l'opération.

"Aujourd'hui, nous cumulons des souscriptions jusqu'à un montant de 123 milliards" de FCFA (plus de 187,5 millions d'euros), a précisé Alexandre Maymat, directeur général de la Société générale de Banques au Cameroun (SGBC, filiale du groupe français Société générale), autre membre du consortium avec Citibank Cameroun (du groupe américain Citibank).

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE