20/12/2010 15:56:43
Côte d'Ivoire: Les Français de Côte d'Ivoire appellent Sarkozy à la neutralité
La section Côte d'Ivoire de l'Association "Français du Monde-ADFE", et Monsieur Bernard SADET, Conseiller à l'Assemblée des Français de l'Etranger (A.F.R), voudraient Vous faire entendre leurs voix quant à la situation qui prévaut acluellement en Côte d'Ivoire.
Afrique en ligne
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

                                                                   Monsieur le Président de la République,

La section Côte d'Ivoire de l'Association "Français du Monde-ADFE", et Monsieur Bernard SADET, Conseiller à l'Assemblée des Français de l'Etranger (A.F.R), voudraient Vous faire entendre leurs voix quant à la situation qui prévaut acluellement en Côte d'Ivoire.

La forte communauté fiançaise vivant en Côte d'Ivoire est très attachée à son pays, la France, mais aussi à son pays d'accueil, la Côte d'Ivoire.

Face à une situation que nous estimons être avant tout un problème "ivoiro-ivoirien", nous nous devons avant tout de respecter un droit de réserve total et une neutralité sans équivoque.

Monsieur Le Président, de par notre histoire commune, nos racines (famille, éducation, travail ), nous servons à la fois les intérêts de la France et ceux de la Côte d'Ivoire. Nous ne souhaitons pas, comme en 2004, perdre tout ce que nous avons réussi à reconstruire et encore moins voir une fois de plus tous nos efforts réduits à néant Personne ici ne veut revivre ces moments douloureux et personne n'y a intérêt ! Nous voulons continuer à être un trait d'union fort entre nos deux pays.

Nous pensons être non seulement les meilleurs ambassadeurs apolitiques de la France, mais surtout nous avons réussi, chacun avec les moyens dont il disposait, à redresser, relever et assainir une situation qui fut très compliquée et difficile. Or, et Votre Excellence le sait certainement, l'image de la France est depuis plusieurs années bien mise à mal dans l'esprit des Ivoiriens.

Aussi, nous formulons le voeu profond que la Paix règne sur la Côte d'Ivoire et que, sous votre Haute conduite, la France continue de jouer son rôle de "grande soeur" et de précieux conseil. La Côte d'Ivoire a besoin de la France tout comme la France a besoin de la Côte d'Ivoire.

Nous souhaitons sincèrement que les liens très étroits d'amitié et de coopération qui lient nos deux pays se raffermissent, loin de toute division et de toute opposition. Car, Monsieur le Président, notre communauté voudrait pouvoir servir les intérêts de la France en Côte d'Ivoire, pour le bénéfice des deux pays.

C'est dans cet esprit de collaboration respectueuse que nous nous adressons à la fois à la France, en Votre persorme, et à l'ensemble des Ivoiriens, si notre lettre peut paraître dans les différentes presses.

Nous tenons à remercier vivement Monsieur l'Ambassadeur de France en Côte d'Ivoire pour l'écoute qu'il nous accorde et nous lui savons gré de bien vouloir Vous acheminer ce counier.

Avec toute la déférence que nous Vous devons, nous Vous prions de croire, Monsieur le Président de la République, en l'assurance notre très haute considération.

Monsieur Bernard Sadet

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE