02/01/2011 22:50:35
Les Sms de Paul et Chantal Biya divisent les Camerounais
Les messages de « Bonne année » du couple présidentiel sont diversement appréciés dans les ménages.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Avant le week-end de la Saint-Sylvestre, certains abonnés des opérateurs de la téléphonie mobile l'avait reçu. Beaucoup d'entre eux ont cru à une de ces farces ou au début d'une de ces arnaques qui sont légion via les Tic  (Technologie de l'information et de la communication). C'est l'édition de Cameroon Tribune du vendredi 31 décembre 2010 qui vient confirmer que le  Sms (Short message services), envoyé par l'adresse Prc (Présidence de la République du Cameroun) et  indiquant que « Monsieur le président de la République et Madame Chantal Biya vous présentent leurs vœux de santé et de bonheur pour l'Année 2011 »  est bien expédié par le chef de l'Etat et son épouse.

Du coup, l'affaire fait des gorges chaudes dans les chaumières et dans la rue. Les premiers à s'en plaindre sont naturellement ceux qui ne l'ont pas encore reçu. A la date du 1er janvier 2011, ils sont les plus nombreux des abonnés. Une folle rumeur leur fait dire que ce sont les clients d'un seul opérateur qui ont droit à ce privilège. Pis, que c'est une catégorie de clients, notamment ceux qui consomment gros qui reçoivent le fameux texto. Mais les entreprises du mobile  rassurent. Qu'il s'agisse des clients de Mtn, Orange  ou même du Ct Phone, tous les abonnés en pré ou post paid recevront  le message du président.

Cet éclairage fait, le débat se déporte sur un autre champ. Celui de l'opportunité de cette communication. Emmanuel T., tenancier d'un bar au quartier Damase à Yaoundé estime que Paul et Chantal Biya auraient plutôt pu annoncer « l'accès aux consultations gratuites dans les hôpitaux pour les démunis ou même un transfert de crédit, au lieu d'un vulgaire « bonne année » d'autant plus qu'il l'a déjà fait à travers son discours de fin d'année au demeurant surmédiatisé ». Autour de lui, certains clients de son bistrot pensent eux aussi que la communication du chef de l'Etat est un peu trop snob. Ce, en déphasage avec les habitudes des Camerounais et le combat qu'ils mènent au quotidien pour survivre. « Je veux bien que le président se montre proche de nous. Mais c'aurait été mieux à travers des nouvelles se rapportant à nos conditions de vie. Une bonne année est devenue vulgaire au Cameroun. Même vos ennemis vous le souhaitent », fulmine un de ces clients.

Sémiotique

Tous points de vue qui ne sont pas ceux de quelques autres personnes rencontrées à Yaoundé. Celles-là, estiment que vu l'émotion qui a traversé leurs proches au moment où ils ont reçu le message du couple présidentiel, l'idée de ce Sms est plutôt original et moderne. « C'est innovant et donc, recouvre forcément du charme. Nous avons toujours de Paul Biya, l'idée d'un président distant et froid. S'il a partagé ces quelques  moments de chaleur avec nous,  c'est pas mal. J'ai vu mon père sauter de joie quand il a enfin reçu ce message puisque ses amis l'avaient déjà reçu. Si ça lui a fait plaisir, j'imagine que cela a été le cas pour plusieurs autres personnes », commente Flavienne Dita, agent commercial. Comme elle, Jean Bosco Tuiéga, technicien de surface à Hysacam dit être « en haut » car le président a pensé à lui.

 
Même le bémol apporté par sa partenaire ne parvient pas à émousser son enthousiasme. Elle qui essaye de lui dire que le président n'a jamais pris son portable pour rédiger et envoyer ce message. « Les services de la communication de la présidence se sont tout simplement servis de la base de données de Mtn, Orange et Camtel pour envoyer ces messages ». Et un enseignant de sémiotique à l'Université de Yaoundé I ayant requis l'anonymat de mettre de l'eau dans son moulin. Il indique que l'usage de la  3e personne du singulier a refroidi le message. « Au lieu de Monsieur le président et Madame Chantal Biya (...) vous souhaitent bonne année. On aurait pu faire plus chaud en disant  Mon épouse et moi (...) vous ou te  souhaitons bonne année (...) signé Paul Biya ».

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE