11/01/2011 01:42:59
Le ministre des affaires foncières accusé d'escroquerie
Une femme réclame 30 millions Fcfa à Jean Baptiste Béléoken.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

C'est le reliquat de l'argent que devait lui remettre le chef de service régional du patrimoine de l'Etat dans le Littoral. Après une opération foireuse d'obtention de titre foncier dans laquelle le fils du ministre serait impliqué.

Cela fait plus de deux mois qu'elle a relancé le ministre en charge des Domaines et des affaires foncières (Mindaf), Jean-Baptiste Béléoken. Mais, rien n'y a fait. Pauline Florence Ngo Bitoungui, épouse Ngock, a toujours de la peine à recouvrer la somme de 30,2 millions Fcfa qui lui est due par le chef du service du patrimoine de l'Etat dans le Littoral. Dans une correspondance en date du 20 octobre 2010, elle affirme au ministre n'avoir reçu que 19,8 millions Fcfa sur les 50 millions Fcfa qui lui sont encore dus. Elle souhaite que le ministre intervienne une fois de plus. Ce d'autant plus que, dit-elle, les fonds se trouveraient en ce moment dans les caisses du Mindaf et que c'est au ministre que revient de déclencher la procédure aboutissant au remboursement.

Pourtant, au moment où elle versait cet argent, elle était reçue précise-t-elle avec toute la célérité du monde. Informée par un certain Richard Bian, lui-même tiendrait l'info de Olivier Béléoken,  le fils du ministre Jean Baptiste Béléoken, de la disponibilité d'une parcelle de terrain du patrimoine de l'Etat au lieu dit Plateau Joss à Douala, Paule Florence Ngo Bitoungui se dit intéressée. Elle est introduite auprès de Blaise Bodio à Bodio, chef du service régional du patrimoine de l'Etat dans la région du Littoral. « Il a exigé de nous un dépôt en espèces de 75 millions Fcfa. Soit 50 millions Fcfa avant de déclencher toute procédure de gré à gré et le reste dès la sortie du titre foncier », raconte la directrice de Sci. Le 21 juillet 2010, à 16h46, Blaise Bodio à Bodio encaisse 25 millions Fcfa. Le 23 juillet, il encaisse un montant identique. L'appétit venant en mangeant, il va percevoir le 24 juillet, et après avoir beaucoup insisté, 12 millions Fcfa. Soit un montant global de 62 millions Fcfa pour une parcelle de terrain de 564 mètres carrés.

Trafic d'influence ?

Le dossier commence à avancer. Blaise Bodio à Bodio fait parvenir à dame Ngo Bitoungou une photocopie de la lettre du préfet du Wouri au Mindaf. Cette lettre confirme le paiement en totalité du prix du lot visé, ainsi que le plan du lot qui a été signé par le chef du service départemental du cadastre dans le Wouri. Tout roule comme sur des rails quand, , patatras ! Le 5 août 2010, Blaise Bodio à Bodio informe les acheteurs que la vente de gré à gré a été rapportée par une décision du Mindaf trois jours plus tôt.

Le 17 août, Pauline Florence Ngo Bitoungui, après une tentative infructueuse auprès du ministre, se tourne vers son collaborateur du Littoral. Ce dernier remet, « avec beaucoup de difficultés et en deux tranches », 12 millions Fcfa comme le trop perçu. Il a fallu attendre plusieurs autres semaines pour que le ministre ordonne le décaissement des 19,8 millions Fcfa dont nous avons parlé plus haut. Et jusqu'à ce jour plus rien. La question est maintenant de savoir si le fils du Mindaf, par qui tout serait parti, ne joue pas sur cette filiation avec ses « compères » pour ne pas refiler l'argent encaissé. Dans tous les cas, quelqu'un devra payer...Et on voit mal pourquoi ce serait à Pauline Florence Ngo Bitoungui de le faire.

 En tout cas, joint eu téléphone par Le Messager, le ministre des domaines et des affaires foncières, Jean Baptiste Béléoken s'est d'abord montré hésitant. Avant de déclarer d'un ton ferme: « C'est une affaire qui a été réglée. Je ne sais pas pourquoi cette dame continue de se plaindre partout. Nous avons trouvé un terrain d'entente. Une décision a été prise : c'est les finances qui vont la payer. Elle le sait très bien ». Une information que ne confirme pas la plaignante qui a saisi le chef de l'Etat pour arbitrage.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE