12/01/2011 02:42:14
Mila Assouté promet 2 Milliard de FCFA aux populations
Cela ressemble fort à de la démagogie. Sinon on serait en droit de se demander où Pierre Mila Assouté a pris tout cet argent qu'il va distribuer...
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Echanger sur les enjeux de l'élection présidentielle de 2011 est le motif de l'organisation, à Santchou dans le département de la Menoua, le 9 janvier 2011, d'une réunion qui a mobilisé les militants et responsables politiques du Rassemblement démocratique pour la modernité du cameroun (Rdmc). Les assises ont connu la participation des responsables politiques nationaux du parti comme le sg, Derek Dzeka Tangwa ; la vice-présidente nationale et présidente des femmes, Marie Odette Edoa ; le 1er vice-président national, Siméon Kiussi. Que côtoient les coordonnateurs du parti des régions du Littoral et Centre, respectivement Samson Eboulè et René Bonono Bakota.

Le menu de l'entrevue qui a lieu dans le Santchou natal du président national du Rdmc, Pierre Mila Assouté et candidat à l'élection présidentielle de 2011, est axé sur la préparation de son accueil au Cameroun à la fin de ce mois de janvier, quand on sait qu'il a un statut d'exilé politique en France qui dure depuis 5 ans ; l'invitation des militants et sympathisants du parti à s'inscrire massivement sur  les listes électorales, ce qui permettra de défendre en temps opportun le vote de leur candidat; la préparation du prochain meeting à Santchou.

Selon Siméon Kuissi, des mauvaises langues dans le cercle du pouvoir Rdpc déclarent que le président national du Rdmc ne sera pas candidat à l'élection présidentielle de 2011. Au motif de ce qu'il réside à l'étranger et que la loi stipule  que pour faire acte candidature, il faut résider au Cameroun 12 mois avant la date des élections. «Je rappelle que Mila Assouté est un exilé politique en France. Son départ avait été motivé par deux tentatives échouées de son assassinat au Cameroun.»

Et d'ajouter : « Le Rdpc sait qu'il a le pouvoir d'être le prochain locataire d'Etoudi. Il sait qu'il est dangereux pour lui. Ils se connaissent bien pour avoir travaillé, ensemble. La campagne anti Rdmc est vaine. Il n'y a aucun obstacle juridique à la candidature de Mila Assouté à la présidence de la République. Si le pouvoir s'y oppose, cela ne peut être que de l'arbitraire. La convention de Genève de 1951 autorise les réfugiés politiques à ne pas être soumis à la résidence continue dans leur pays. C'est dire que dans leur exil, ils sont toujours considérés comme résidents dans leur pays d'origine. Le protocole de New-York de 1967 a renforcé cette clause et l'a étendue à tous les réfugiés politiques du monde. Cette loi a été ratifiée par le parlement camerounais et promulguée par le chef de l'Etat.»

Au cours des assisses du jour, les militants ont été abreuvés des meilleurs vœux pour l'année 2011 de Mila Assouté, abondamment relayés par un vidéo projecteur. Des souhaits émaillés de préoccupations électoralistes ! Entre autres : « A titre de cadeaux de Noël et nouvel an, je prends financièrement en charge les consultations médicales et frais des ordonnances des populations sur l'ensemble du territoire national à hauteur de 1 milliard F cfa pendant un mois. Soit 100 millions Fcfa par région. J'apporte également mon soutien aux jeunes et paysans de mon pays pour les aider à monter des projets agricoles modernes en milieu rural à hauteur de 1 milliard  F cfa  à raison de 100 millions  cfa par région.»

A en croire Siméon Kuissu, il ne s'agit pas des manœuvres électoralistes, mais de la réaction d'un homme de cœur qui estime qu'il est normal de venir en aide à des frères. C'est aussi pour dire que s'il est président de la République, il ferait beaucoup mieux. Mais cela ressemble fort à de la démagogie. Sinon on serait en droit de se demander où Pierre Mila Assouté a pris tout cet argent qu'il va distribuer...

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE