17/01/2011 03:44:11
Des agriculteurs en colère saisissent Paul Biya
Dans leur lettre au président de la République , la trentaine de producteurs de la région du Nord dénoncent des magouilles orchestrées par le délégué régional du Minader Hamadou Abdoulaye.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La meute paysanne en colère a écrit une lettre de 2 pages au chef de l'Etat. Correspondance datée du 13 janvier 2011, et qui aurait même déjà été faxée à la présidence de la République , comme le confirme (au téléphone) le porte-parole des « paysans lésés » par le délégué régional du Minader pour le Nord. « Nous avons effectivement adressé une lettre au président de la République. Quand je dis nous, je parle au nom de trente agriculteurs. Au moment où je vous parle (samedi 15 janvier, Ndlr), la lettre est faxée à la présidence de la République. Donc il s'agit d'une affaire à prendre au sérieux. Nous sommes décidés à faire éclater en plein jour le faux dans la sélection régionale », a argué le paysan qui, « pour des raisons liées à une mauvaise connexion internet », n'a pas pu faire parvenir (comme promis) à notre rédaction une copie de la lettre ouverte à Biya.

Pour sa part, Madame A. est convaincue de ce que des tripatouillages ont eu lieu. « Les meilleurs de la foire régionale, confie-t-elle, ont été mis de coté. Le délégué a organisé une forme de corruption la semaine dernière pour favoriser les meilleurs payeurs. On a vu venir sa manigance de loin c'est pourquoi on s'y est opposé farouchement ». Et de dénoncer, « Nous avons été écartés pour la simple raison que nous avons refusé de céder au chantage de monsieur Hamadou Abdoulaye qui nous a exigé de lui verser la somme de 75 000 Fcfa afin d'être sélectionnés. Ceux qu'on a déplacé pour Ebolowa ne sont pas des agriculteurs, ce sont des marchands qui sont allés vendre leurs produits ». Dire qu'au lendemain de la foire régionale (décembre 2010) à Garoua, des voix se sont levées (les lauriers dans les filières arachide, maïs, riz et igname) pour réclamer leur participation au grand rendez-vous du monde agricole d'Ebolowa 2011.

Joint par téléphone dans la nuit de samedi 15 janvier, le gouverneur Gambo Haman a dit ne pas être au courant de la lettre au président de la République. « J'ai précédemment été appelé au téléphone pour la même rumeur. S'ils m'ont contourné et saisi le président de la République c'est certainement parce qu'ils estiment que je suis incompétent. Je ne suis vraiment au courant de rien », a-t-il déclaré. Le délégué régional du Minader quant à lui s'est interdit de donner d'emblée sa version des faits. L'homme qui, vraisemblablement, subit l'assaut téléphonique des confrères, était dans tous ses états : « Je suis en réunion à Ebolowa, rappelez demain ! », a-t-il dit. A l'heure où le comice s'ouvre à Ebolowa la tension de ceux qui estiment « injustement » être en marge n'a de cesser de monter. Des observateurs redoutent une manifestation ces jours à garoua.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE