21/01/2011 00:43:40
Affaire Atangana Mebara: Les témoins de l'accusation fuient la barre
L'audience de nouveau renvoyée au 10 février 2011.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

C'est à 11h et pratiquement 50 minutes, que s'ouvre l'affaire Etat du Cameroun contre Jean Marie Atangana Mebara (Photo) et Cie, ce jeudi 20 janvier 2011, au tribunal de grande instance de Yaoundé. Le principal accusé, fidèle à son habituelle heure d'arrivée de 11h05min, a connu un léger retard. Ce n'est qu'aux environs de 11h et 15min, qu'il s'est enfin montré. Avant le début de l'audience, il a ainsi juste eu le temps d'échanger, avec sa famille et ses amis puis suivront les salutations d'usages, et quelques journaux passer en revue. Toujours rigoureusement habillé, un costume bleuâtre, est mis à l'occasion, d'une chemise d'une blancheur éclatante à l'intérieur et d'une paire de chaussure aux pieds. Pour clore l'ensemble, son chapeau à la « Dina Bell » était de la partie.

Le président du tribunal rappelle la cause du dernier renvoi. C'était pour audition sur des témoins de l'accusation. Son attention est ensuite attirée par l'absence de la pléthore d'avocats de la défense, habituellement présents. Une seule est présente. Elle  représente Atangana Mebara. Les deux avocats du co-accusé Patrice Hubert Marie Otele Essomba sont tous absents. Le concerné est questionné à ce sujet par le président du tribunal, et quelque peu réprimandé. Il répond néanmoins, « ils arriveront certainement au cours de l'audience ». L'accusation demande la parole pour « excuser les témoins absents, qui ne nous ont informés de leur indisponibilité que la veille au soir ». À peine a-t-il terminé qu'un monsieur, dans l'assistance, demande à prendre la parole : « j'ai été convoqué dans ce tribunal aujourd'hui, en tant que témoin, je ne sais trop de quoi il s'agit », précise-t-il. Par la suite, il est établi qu'il est un des témoins de la défense, et donc, qu'il n'interviendra pas aujourd'hui.

 
Justifications exigées

A ce niveau de l'audience, le Conseil d'Atangana Mebara demande à reprendre la parole, pour être rassuré sur le fait, qu'à chaque fois, on ne leur servira pas l'excuse des deux ou trois témoins absents, mais que dès la prochaine audience, tous les 09 témoins cités dans la liste qu'on leur a remise, seront entendus. Et Hubert Marie Otele de renchérir en demandant qu'on lui explique comment, les deux témoins en question, convoqués depuis le 15 octobre, ne soient pas assez préparés pour ne faire part de leur indisponibilité que la veille au soir. L'accusation les rassure et promet qu'à la prochaine audience, tous les témoins seront entendus et probablement, ceux de la défense aussi.

Chacun ayant compris à quoi s'en tenir, le président du tribunal rappelle que les audiences commencent à 11h 30min, et qu'il sera désormais très rigoureux. Il en profite pour s'enquérir des différentes heures d'arrivée des différentes parties, et annonce enfin que l'audience est renvoyée au 10 février 2011, toujours pour auditionner des témoins de l'accusation. « Cette fois sera la dernière. Aucun renvoi pour la même cause, ne sera plus admis », prévient-il.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE