22/01/2011 06:54:58
Plus de 2000 patriotes veulent intégrer l'Armée ivoirienne
Il s'agit de plus de deux mille jeunes patriotes, écoeurés de voir leur pays, la Côte d'Ivoire, subir une agression des forces étrangères.
Le Temps
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Ils étaient venus de partout à travers les 13 communes d'Abidjan avec un seul objectif, se faire enrôler dès aujourd'hui même, dans l'armée régulière de Côte d'Ivoire. Il s'agit de plus de deux mille jeunes patriotes, écœurés de voir leur pays, la Côte d'Ivoire, subir une agression des forces étrangères. Hier vendredi 21 janvier 2011, les environs de l'état-major des armées étaient bourrés de jeunes gens venus pour se faire enrôler volontairement dans l'Armée ivoirienne. Guy Betry président du parlement de Yopougon explique les raisons de leur présence à l'état-major. «Nous sommes là depuis 6 heures du matin pour certains. Nous sommes venus pour nous faire enrôler volontairement et cela aujourd'hui même dans l'armée. Parce que, les Fds et le Gal Mangou défendent les institutions de l'Etat de Côte d'Ivoire. Nous, nous venons pour défendre notre patrie qui est menacée», a-t-il déclaré.

Les patriotes qui ont envahi la commune de Plateau ont attendu que le Gal Mangou en personne, vienne leur livrer le message d'apaisement. C'est d'ailleurs ce qui a été fait aux environs de 12 heures. Le Cma qui s'est rendu à l'hôpital militaire d'Abobo pour rendre visite aux blessés de l'attaque du Plateau (braquage manqué de la Beceao par les éléments de l'Onuci, est arrivé sur les lieux à 11h57mn. C'est une marée humaine qui l'a accueilli par des cris de joie : « Nous voulons Mangou, nous voulons Mangou», scandent-ils. Le Cma très impressionné par le nombre de patriotes qui a subitement augmenté, a tenu aux jeunes patriotes comme il sait le faire, un langage de vérité et surtout d'assurance. « Je sais la volonté qui vous anime. Mais ce que vous devez savoir, c'est le combat de 2000 qui continue. C'est aussi, le combat de la souveraineté de notre pays. Et je sais que de votre côté, vous êtes prêts à défendre votre pays. C'est notre pays et nous n'accepterons jamais que quelqu'un d'autre vienne arracher un seul cheveu du Président Gbagbo. Votre présence ne me surprend guère donc. Parce qu'une armée, quels que soient sa force et son équipement dont elle dispose, ne peut rien faire face à la volonté d'un peuple», a conclu le Cma face aux jeunes patriotes très déterminés. Le Gal les a rassurés tout en les promettant qu'il leur fera appel au moment opportun c'est-à-dire dès que le besoin se fera sentir.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE