25/01/2011 19:25:39
Le président ougandais s'oppose la position de l'ONU sur la crise ivoirienne
KAMPALA - Le président ougandais, Yoweri Museveni, s'est insurgé contre la position adoptée par les Nations Unies à l'égard de la crise post-électorale en Côte d'Ivoire, l'institution internationale ayant reconnu Alassane Outtara vainqueur de l'élection présidentielle ivoirienne.
Xinhua
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

M. Museveni a appelé à conduire une investigation indépendante sur l'élection présidentielle, qui s'est tenue le 28 novembre dernier en Côte d'Ivoire, et à la suite de laquelle la communauté internationale a reconnu M. Outtara président, a affirmé le secrétaire de presse du président ougandais, Tamale Mirundi.

"Le point de vue ougandais diffère de celui de l'ONU et de la communauté internationale sur la Côte d'Ivoire. Si les élections sont contestées, plutôt que de déclarer un candidat vainqueur, il est nécessaire de mener une enquête exhaustive pour savoir ce qui s'est mal passé", a affirmé M. Mirundi, reprenant les propos de M. Museveni.

M. Museveni souhaite que l'Union africaine (UA) établisse un comité ad hoc pour expliquer en quoi la conduite et les résultats du scrutin avaient généré une différence d'opinions, a révélé M. Mirundi.

M. Mirundi a tenu ces propos peu après M. Museveni eut rendu visite à son homologue sud-africain, Jacob Zuma, la semaine dernière.

Selon M. Mirundi, MM. Museveni et Zuma préféreraient une option alternative, du fait que "chaque pays est doté d'une Constitution et d'un cadre permettant de résoudre les problèmes domestiques".

La Côte d'Ivoire vit une crise post-électorale "aiguë" opposant Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara depuis le 28 novembre.

Les deux leaders se sont proclamés présidents et chacun a formé un gouvernement, plongeant le pays dans un bicéphalisme exécutif se traduisant par un chaos ponctué de violences.

Des médiations destinées à dénouer la crise se sont succédé, mais se sont avérées infructueuses, les deux partis campant sur leur position.

L'Union africaine débattra de cette crise à l'occasion d'un sommet prévu pour fin janvier à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE