26/01/2011 04:38:32
Présidentielle 2011: Des élections sous haute tension sécuritaire
Marafat Hamidou Yaya, Minadt demande aux autorités administratives à faire valoir tout leur droit  "mais surtout tous les instruments répressifs"  pour que l'ordre règne en 2011.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Au cours de l'ouverture de la session semestrielle des gouverneurs de régions, Marafa Hamidou Yaya a invité la préfectorale à faire  régner l'ordre en cette année électorale.

C'est le ton grave, les traits serrés et le geste empreint de solennité que le Minatd a fait cette annonce au palais de congrès de Yaoundé hier, 25 janvier 2011 : " A quelques mois seulement d'une importante échéance politique, à savoir l'élection présidentielle (...) Il est de votre devoir, messieurs les gouverneurs de région, au regard de vos attributions et de vos missions d'accompagner et d'encadrer l'ensemble du processus afférent à la préparation et à l'organisation de cette consultation (...) Ce processus doit être conduit dans l'ordre, la discipline, la paix et la sécurité ". Seulement, le ministre de l'Administration territoriale et de la décentralisation (Minatd) ne fait pas cette déclaration uniquement devant les chefs de terre. Une grande équipe de la gendarmerie nationale conduite par Jean Baptiste Bokam, le secrétaire d'Etat est également présente. L'échanges qui ont meublé les travaux avaient entre autres sous-thèmes : " La gendarmerie nationale et le maintien de l'ordre public, les forces de police et la protection des personnes, la police municipale, le dispositif national de protection civile, les activités privées de gardiennage ".

Les gouverneurs et les hauts gradés de la gendarmerie (officiers généraux, supérieurs, subordonnés) ont été instamment engagés   par le Minatd, au nom du président de la République , à donner tout son sens à la thématique de la conférence qui est " Ordre public, sécurité, protection des personnes et des biens : enjeux et nouveaux défis ". Ainsi prévenues des enjeux,  la préfectorale et l'armée sont-elles conviées par le gouvernement à s'approprier " l'impératif d'ordre, de sécurité et de vigilance notamment au cours de cette année dite des élections ". Toutes choses qui sont interprétées dans les arcanes du commandement  comme une invite adressée aux autorités administratives à faire valoir tout leur droit " mais surtout tous les instruments répressifs " pour que l'ordre règne en 2011. Ces sources indiquent également au Messager qu'après cette sortie du Minatd, il est presque sûr que la côte d'alerte sécuritaire va monter de quelques crans, durant les mois à venir pour culminer à la période de la présidentielle.  Et bien plus qu'en 2010, on pourrait entendre parler de garde à vue administrative en 2011. Face aux journalistes à la fin de la cérémonie d'ouverture, Marafa Hamidou Yaya a en tout cas  prévenu que son challenge personnel est la sécurité en cette année d'élections. A bon entendeur...

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE