07/02/2011 00:51:51
Positionnement: Fame Ndongo courtise Paul Biya
Le ministre de l'Enseignement supérieur promet au recteur de l'Université de Douala de porter son message au chef de l'Etat. Un engagement qui intervient après la bourde liée à l'organisation du comice agro pastoral d'Ebolowa.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

L'on est tenté de dire, heureux qui comme le professeur Bruno Békolo Ebé peut être rassuré que son message sera transmis au président de la République par sa hiérarchie. Assurance lui en a été donnée par le ministre de l'Enseignement supérieur le 25 janvier dernier. Le professeur Jacques Famé Ndongo (photo) a promis de se faire l'écho au chef de l'Etat des doléances et réalisations du recteur de l'Université de Douala. " Je dirai au président de la République qu'il a un argument de campagne de plus pour la prochaine campagne électorale. " C'était lors de son allocution à la cérémonie de pose de la première pierre de la faculté de génie civile (Fgi) et à la faculté de médecine et des sciences pharmaceutiques (Fmsp). " Je dirai au chef de l'Etat que le démarrage des cours dans les facultés de génie civile ainsi que celle de médecine et des sciences pharmaceutiques pour la prochaine rentrée académique est un acquis ", a affirmé le Minesup.

Le titulaire du portefeuille de l'Enseignement supérieur ne s'en tient pas à si peu. Jacques Famé Ndongo promet également de porter à la connaissance du  président de la République les doléances du directeur de l'Ecole normale supérieure de l'enseignement technique de Douala après avoir promis à son dg, Claude Békolo, des mesures en vue de l'amélioration des conditions de travail au sein de cette école. " L'Enset vient de faire honneur à l'Enseignement supérieur en présentant, lors du comice, des inventions de nature à améliorer les conditions de vie des milliers de camerounais.  Des propos ayant suscité quelques commentaires au sein de l'assistance ", explique-t-il.

Un flatteur vit...
Les engagements de Jacques Famé Ndongo interviennent au lendemain du comice agro pastoral qui s'est tenu dans le chef lieu de la région du Sud, Ebolowa. Un évènement dont l'organisation a été émaillée de bourdes dont son anecdotique mensonge au locataire d'Etoudi. Par ailleurs, des sources proches de l'élite du Sud évoquent l'altération des rapports entre cette élite et certains chefs traditionnels de la région. Ses pairs, lors de la rencontre du chef de l'Etat n'auraient pas manqué l'occasion de dire " leur part de vérité " et les nuances perceptibles entre les réalités de cette région et les rapports portés à l'appréciation du " Nnom Ngii ". Des raisons donc pour certains de voir dans la posture de Fame Ndongo un souci de s'attirer les grâces du grand patron. Mais le prince sait mieux que quiconque, qu'un flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute...

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE