08/02/2011 02:22:32
Chantage politique: Les conditions des ressortissants de la Manyu pour voter Biya
Celles-ci ont été présentées au secrétaire général adjoint de la présidence de la République , grande élite de ce département qui invite ses convillageois à voter pour le candidat du Rdpc à la prochaine élection présidentielle.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Les fils et filles du département de la Manyu dans la région du Sud-Ouest ne sont pas passés par quatre chemins lors de la cérémonie dénommée " Enlarged Manyu all conference ", samedi 5 février 2011 à la maison du parti située au quartier Bonanjo à Douala. A Peter Agbor Tabi, secrétaire général adjoint de la présidence de la République et grande élite de cette circonscription administrative dont Mamfé est le chef-lieu, ils ont révélé leurs attentes, des réalisations qui, si elles ne sont pas effectives avant la tenue de la prochaine présidentielle, les amèneront à ne pas voter pour Paul Biya, candidat (naturel) du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). En bonne place dans ces conditions, le bitumage de l'axe reliant Kumba à Mamfé. Le cas de cette route a été porté au menu de la rencontre entre Peter Agbor Tabi et ses " frères et sœurs " de la capitale économique par Sa majesté Nfor Tabe Tando, roi des Batouo-Ntaï (Sud-Ouest) qui pense que cette route permettra l'écoulement des produits agricoles vers les grandes capitales et favorisera le développement de Mamfé.

Outre cette revendication du bitumage de l'axe Kumba – Mamfé, les ressortissants du département de la Manyu – les jeunes surtout – ont fait état du chômage dans lequel ils sont englués. " Bon nombre d'entre nous sont des diplômés de l'enseignement supérieur. Et, à côté de ces diplômés, nous avons parmi nous plusieurs personnes qualifiées pour tel ou tel emploi. Malheureusement, le travail est très rare dans notre pays ", dénonce Tambè, un jeune qui n'a pas caché sa satisfaction face aux propos de Sa Majesté Nfor Tabe Tando. Car, celui-ci a dit tout haut ce que pensent en coulisses nombre de ressortissants de la Manyu qui n'ont pas le courage de dénoncer publiquement au risque d'être taxée de personne hostile à la " politique du renouveau " et à celui qui l'incarne.

Peter Agbor Tabi en avocat de Biya

En guise de réponse à ses jeunes frères et sœurs, le secrétaire général adjoint de la présidence de la République a réitéré que ses portes sont grandement ouvertes pour tous. Il leur a demandé d'apporter des projets qui pourront être étudiés et être financés au cas où ils retiennent l'attention des décideurs dont lui. Il leur a, par ailleurs, demandé de recenser tous les jeunes du département de la Manyu , et que chacun de ces jeunes mentionne ses contacts (numéro de téléphone et adresse E-mail) et ses qualifications pour pouvoir être contacté en tant que de besoin. " C'est le temps de s'unir et non celui des divisions. Il faut taire toutes les divergences et regarder dans la même direction ", a martelé Peter Agbor Tabi dont l'une des principales raisons de la présence dans la ville de Douala est d'inciter les ressortissants du département de la Manyu à s'inscrire massivement sur les listes électorales. 

En invitant donc les fils et filles de la Manyu à s'inscrire sur les listes électorales et surtout à voter en faveur de Paul Biya à la prochaine présidentielle, Peter Agbor Tabi a, pour ce qui est de la revendication relative au bitumage de l'axe Kumba – Mamfé, déclaré : " Il n'est nullement question de conditionner notre vote au Rdpc par quelque revendication que ce soit. Le président national du Rdpc connaît très bien les préoccupations des fils de la Manyu et est en train de tout mettre en œuvre pour parachever les réalisations si bien commencées. Le département de la Manyu est assis sur de l'or, avec notamment des gisements de pétrole et du diamant qui seront bientôt exploités. " Le secrétaire général adjoint de la présidence de la République a enfin révélé que, pour cette opération de charme dont les premières étapes ont été Yaoundé et Mamfé, le budget arrêté est de 75 millions Fcfa. Et que, pour le moment, ils ne sont qu'à 21 millions Fcfa de contributions. D'où l'appel à mettre la main dans la poche lancé à tous les ressortissants du département de la Manyu.

Outre Peter Agbor Tabi et autres élites de la Manyu dont Rose Abunaw Makia et James Agbor, le président du comité d'organisation de cet événement qui étaient installés à la tribune officielle, l'on avait Fritz Ntonè Ntonè, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, des cadres du Rdpc de la ville de Douala dont Françoise Foning, la présidente de la section Rdpc Wouri 5 et Thomas Tobbo Eyoum, le coordonateur du Rdpc dans le Wouri et représentant du Comité central de ce parti politique. Ces deux personnalités politiques du parti au pourvoir ont délivré chacun un discours laudateur à l'endroit de Paul Biya. 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE