22/02/2011 04:51:07
Chute des despotes comme espoir d'un retour au pays
Ce que nos pères et enseignants nous chuchotaient à l'oreille se réalise enfin: "Un jour mon enfant, nous serons libres et nous pourront enfin penser à développer ce pays grâce aux études que vous aurez faites et aux projets pour votre pays que vous aurez nourrit. Ce pays est le vôtre, aimez-le car un jour il vous sera donné de pouvoir le servir et lui rendre tout l'amour et toute la fierté  qu'il vous apporte..."
Post
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Depuis quelques semaines, nous assistons à l'impensable. Le peuple peut se soulever et vaincre les dictatures des monarchies autocratique pseudo-républicaines en place depuis 20 à 45 ans.

Ce que nos pères et enseignants nous chuchotaient à l'oreille se réalise enfin: "Un jour mon enfant, nous serons libres et nous pourront enfin penser à développer ce pays grâce aux études que vous aurez faites et aux projets pour votre pays que vous aurez nourrit. Ce pays est le vôtre, aimez-le car un jour il vous sera donné de pouvoir le servir et lui rendre tout l'amour et toute la fierté  qu'il vous apporte"

Sous une forme ou une autre, nous avons tous entendu des propos similaires.

C'est peut être celà la bonne nouvelle pour la France. Beaucoup d'étrangers sont venus dans votre pays car il symbolisait la Liberté et la possibilté de se construire un Avenir, celui qui leur était refusé dans leur propre pays de naissance et de coeur. Ces événements amène à réfléchir. Celà ne fait qu'un mois et tout est encore confus. On voudrait toute la Démocratie et tout de suite. sans transition. Pourtant, il faudra se montrer patient. Et il faudra être beaucoup plus que des spectateurs attentifs. Il faudra des acteurs sur le terrain, des morts, des martyrs de la Liberté. Nous sommes mal placés, nous les Africain de la diaspora pour donner des leçons de courage, mais nous pouvons relayer vos humeurs et documents afin de de permettre la libération des peuples, sur le terrain.

Une des excellente nouvelles de ce soir, c'est donc que ces compatriotes de la Tunisie, d'Egypte, de la Lybie, de l'Algérie et du Maroc peuvent à présent se donner un avenir CHEZ EUX. Mais tout n'est pas encore fini... Il reste tant à faire.

Nous l'espérons, tout de même, tendrement que le Gabon, le Cameroun, le Congo et la RDC  rejoindront ce groupe de pays "libérés". Nous devons leur arracher le pouvoir des mains, surtout celui de nuisance, celui de se remplir les poches en signant les contrats au nom de nos pays en encaissant les chèques sur leurs comptes personnels.

Ces dictateurs ne font profiter que leur cercle de lèche c... Ces lâches qui resteront fidèle jusqu'au bout (c'est à dire jusqu'à ce que le prochain leader de l'opposition soit en position de prendre le pouvoir). En réalité ils tourneront leur veste en 24h.

On a vu en Egypte, Tunisie que lorsque vous avez 1 million de personnes dans la rue, les 20000 policiers et soldats que l'on peut sortir dans les rues ne suffisent plus pour mater le peuple. Et comme le chante si bien Patience DABANY, on se connait tous, et nous aussi "on vous connait"... on sait où sont vos biens (que dis-je les biens que vous avez volés à votre peuple)

Dans tous ces pays, la première décision des despotes a été de renoncer à se représenter aux prochaines élections présidentielles, avant de renoncer à présenter les fils à qui on avait dit qu'ils étaient prêt à remplacer Papa, enfin quand l'armée à changer de camp, ils se sont résolus à partir. Tous, même MOUBARAK.

Le Président OBAMA n'a aucun état d'âme concernant tous ces dictateurs et saura les pousser vers la sortie si le peuple donne le signal de la révolte.

Le signal est important, car partout nos dictateurs comprennent que le fait d'avoir le pétrole ou d'autres matières premières n'est plus du tout une garantie de rester en place quoiqu'il arrive. Les dirigeants du monde sont finalement très pragmatiques et sauront négocier avec le prochain. En clair, ils n'ont pas réellement besoin d'eux.

Il y a tant à dire, à faire, pour encourager partout les RESISTANTS et les combattants.

Pour l'Europe, ces pays qui se libère sont aussi le signal de retour au pays natal et bien aimé, car enfin on entrevoit un avenir possible, pour soi et ses enfants. Des retour vont se faire, lentement d'abord, et le rythme s'accélèrera.

Bon courage à tous.

Makaya

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE