22/02/2011 18:09:25
Situation sociale tendue Douala, au Cameroun
Douala (Cameroun) La situation sociale est tendue depuis le début de la semaine à Douala, les forces de l’ordre ont dispersé deux manifestations populaires lundi et mardi, où des centaines de personnes ont bruyamment protesté, scandant notamment le départ du chef de l’Etat camerounais Paul Biya au pouvoir depuis vingt-neuf ans.
APA
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Les manifestants étaient notamment munis de pancartes où on pouvait notamment lire « Biya must go », c'est-à-dire, « Paul Biya doit partir ».

Ces derniers qui contestent le bilan des « vingt-neuf ans de pouvoir », disent en avoir « marre des promesses » du pouvoir.

D'après des témoignes concordants, la police a procédé à quelques interpellations, avant de relaxer les manifestants.

Des "marches spontanées" a expliqué le gouvernement, mais qui interviennent la veille des manifestations populaires organisées par l'opposition et des associations de la société civile en commémoration aux victimes des émeutes contre la vie chère qui ont fait une quarantaine de morts en 2008 d'après les sources officielles.

La gendarmerie et la police ont investi les lieux, les forces de l'ordre mobilisées par dizaines, ont fait usage de gaz lacrymogène, de matraques et de camions lance-eau pour disperser les manifestants.

Pour l'instant, le calme est revenu à Douala, et les populations vaquent à leurs occupations, même si beaucoup redoutent l'escalade.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE