07/07/2009 12:28:28
Télécommunications : Les Chinois gagnent le marché de la fibre optique
L'accord de prêt y relatif a été signé hier à Yaoundé
Mutations
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Il y avait du beau monde autour du ministre de l'Economie Louis-Paul Motaze hier au cours de la cérémonie de signature de l'accord de prêt de la Chine au Cameroun. Un accord d'un montant de 38 milliards de Fcfa relatif à la réalisation du projet de construction d'un réseau national par câble à fibre optique. Le ministre Motaze avait donc à ses côtés son collègue Jean-Pierre Biyiti bi Essam des Postes et télécommunications, ainsi que l'ambassadeur de Chine Huang Changqing, Janvier Oum Eloma le directeur adjoint de Camtel et Shi Weiliang son homologue de Huawei, l'entreprise chinoise à laquelle a été confiée l'installation de 2300 kilomètres de fibre optique au Cameroun.

Une convention qui, on l'espère, consacrera enfin le début de cet important chantier qui, comme l'a relevé M. Motaze "aura un impact tant sur le plan du renforcement des capacités que sur le développement social et économique du Cameroun". Pour lui en effet, la construction de ce réseau permettra entre autres "l'utilisation des Tic dans le domaine de l'éducation et de la santé ; la formation des spécialistes dans l'exploitation et la maintenance des équipements, la mise en ligne de toutes les administrations publiques (ainsi que) la mise à la portée des populations des zones à faibles revenus des outils technologiques d'appui au développement". Des actions que l'on souhaite du côté du Minepat comme de celui de la Chine, voir être réalisées dans les meilleurs délais comme le laisse entrevoir l'agenda des travaux qui a été dévoilé à la presse pour l'occasion.

Ainsi, ce projet qui vise à "doter le pays des infrastructures pour le développement des Tic" connaîtra après cette signature le lancement de la fabrication des équipements pour septembre prochain. Suivront tour à tour des travaux de génie civil pour le mois d'après et la pose de câble à fibre optique ainsi que l'installation des équipements de transmission en février 2010. Un agenda qui prévoit par ailleurs un découpage en trois phases devant s'étaler sur 18 mois à compter de la signature.

18 mois au bout desquels la réalisation de ce projet qui couvre une longueur totale de 3.200 km réparties à travers l'ensemble du pays aura absorbé pas moins de 38.234.746.020 Fcfa dont les 85 % seront supportés par la partie chinoise et le reste par Camtel en plus des frais de douane et des taxes. Une partie chinoise qui pense, aux dires de son représentant au Cameroun, que "le prêt qui fait l'objet (de la signature d'hier) constitue une action concrète du gouvernement chinois dans le cadre de la mise en application des mesures du sommet de Beijing ainsi que la dernière visite d'Etat de Hu Jintao au Cameroun".

Cette signature qui prolonge également un partenariat qui lie Camtel et Huawei arrive après l'annulation par Ephraïm Inoni, le Pm d'alors, d'un accord entre la Camtel et des Israéliens sur la construction de ce réseau à fibre optique. En effet, le Dg de Camtel, David Nkotto Emane, qui s'est fait représenter à la cérémonie d'hier, avait, au mépris de la loi, passé un marché de gré à gré avec une entreprise israélienne pour la pose de la fibre optique, alors qu'Eximbank, la banque chinoise pourvoyeuse des financements pour ce marché, avait exigé que les travaux soient confiés à une entreprise chinoise. A Huawei en l'occurrence.

Parfait Tabapsi

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE