08/11/2017 23:22:37
Bénin : polémique autour du dégel de la crise dans le secteur de la santé

Une vive polémique s'est polarisée depuis ces derniers jours sur l'annonce du ministre d'Etat, chargé du Plan et du développement durable, Abdoulaye Bio Tchané, sur le dégel de la crise dans le secteur de la santé au Bénin, a constaté mardi Xinhua sur place à Cotonou.

Xinhua
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille
 
Abdoulaye Bio Tchané

Une vive polémique s'est polarisée depuis ces derniers jours sur l'annonce du ministre d'Etat, chargé du Plan et du développement durable, Abdoulaye Bio Tchané, sur le dégel de la crise dans le secteur de la santé au Bénin, a constaté mardi Xinhua sur place à Cotonou.

Dans une déclaration publiée dans la nuit du vendredi dernier, le ministre d'Etat, chargé du Plan et du développement durable, Abdoulaye Bio Tchané, a annoncé que le gouvernement béninois a marqué sa volonté à satisfaire les revendications du collectif des syndicats du secteur de la santé et à faire cesser la grève dans ce secteur d'activité très sensible.

Pour le ministre d'Etat, Abdoulaye Bio Tchané, par ailleurs, président du comité gouvernemental de négociation avec les partenaires sociaux du secteur, le gouvernement béninois a pris l'engagement à donner satisfaction aux doléances du collectif des syndicats du secteur de la santé, notamment sur le plan financier, par le paiement d'une partie de la prime de risque et la prime de motivation et sur le plan administratif par un accord de principe pour régler dans les meilleurs délais, les préoccupations relatives à la carrière des agents du secteur.

De même, pour ce qui est des doléances relatives à la réforme dans le secteur sanitaire, il a indiqué, que "le rapport élaboré par la commission en charge des réforme dans le secteur a été remis aux syndicats qui devront la lire et faire leurs observations au comité chargé de la mise en oeuvre des réformes".

Mais pour le coordonnateur de l'Intersyndicale des ressources humaines de la santé et porte-parole du collectif des syndicats du secteur de la santé, Adolphe Houssou, aucun protocole d'accord n'a été signé vendredi dernier entre les deux parties.

"Alors que les représentants du collectif des syndicats du secteur de la santé se sont concertés le vendredi dernier lors des concertations gouvernements syndicats, pour présenter leurs amendements au rapport à polémique de la commission, en charge des réformes dans le secteur, la partie gouvernementale a organisé une conférence de presse au cours de laquelle elle a annoncé le dégel de la grève dans le secteur de la santé", s'est-il fustigé.

Pour ce syndicaliste, le gouvernement béninois est dans une dynamique de communication pour démobiliser les travailleurs du secteur de la santé.

"La grève de 72 heures avec service minimum continue dans tous les hôpitaux et centres de santé publics répartis sur toute l'étendue du territoire national du pays. Nous n'allons pas laisser faire", a-t-il confié à Xinhua.

Ainsi, dans les hôpitaux et centres de santé publics, sillonnés ce mardi par Xinhua à Cotonou, la capitale économique béninoise et à l'hôpital de Zone d'Abomey Calavi, ville située à une trentaine de km au Nord de la métropole béninoise, les agents de santé, toutes catégories confondues ont maintenu leur position de la grève de 72 heures avec service minimum.

"Nous sommes en grève. Nous n'allons pas travailler pendant toute la journée, mais seulement pour quatre heures sur les huit heures de travail, durant les trois prochains jours", a laissé entendre, un responsable de l'hôpital de zone d'Abomey calavi, à l'endroit d'une trentaine de patients assises sur un banc pour des consultations médicales.

Du coup, certains patients surtout les mieux nantis ont vidé les lieux pour se converger vers les cliniques privées de la ville alors que ceux qui n'ont pas une assise financière, se sont cloués sur place pour une quelconque clémence des autorités sanitaires de l'hôpital.

Le collectif des syndicats du secteur de la santé ont déclenché un mouvement de grève depuis le 30 août 2017 en vue d'exiger du gouvernement béninois, la satisfaction entre autres, de revendications, relative à la mise à leur disposition du rapport de la commission du réforme du secteur de la santé ; le rapportage pure et simple de la décision de création d'un comité technique de mise en œuvre desdites réformes ; la mise sur pied d'un comité regroupant les représentants des acteurs sociaux et les différents corps en vue d'étudier à fonds le rapport de la commission des réformes et faire les propositions subséquentes.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE