02/03/2011 00:42:21
Camair-Co : l'envol dans 26 jours !
En prélude à son premier vol, le 28 mars 2011, la compagnie nationale, née des cendres de la défunte Camair, a dévoilé son logotype et réaffirmé ses ambitions jeudi dernier à Douala.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Hier 1er mars 2011, a démarré officiellement la vente des titres de voyage de la compagnie nationale de transport aérien, Camair-Co. Grande nouvelle, les tarifs apparaissent plus que démocratiques. Par exemple, il faudra débourser... 18 000 Fcfa HT pour un voyage Douala-Yaoundé (voir encadré ci-dessous). La vente directe se fera dans les guichets de la compagnie ouverts dans les aéroports desservis par Camair-Co.

En attendant d’occuper ses locaux de Yaoundé et Douala, actuellement en réhabilitation, la compagnie a provisoirement pris ses quartiers à l’immeuble La Rotonde à Akwa pour ce qui est de Douala. Pour un début, Camair-Co va desservir sur le plan international la ville de Paris (Roissy Charles De Gaulle) et de N’Djaména à partir de Douala, tandis que son réseau domestique affiche les destinations de Yaoundé, Garoua et Maroua. Progressivement, le réseau pourra s’élargir avec des vols sur le Gabon, le Congo-Brazza, l’Afrique du Sud, Dubaï, ou sur le Sénégal, prévoit le directeur général Van Elk. Ces informations et d’autres ont été révélées jeudi 24 février dernier à Douala, en marge de la cérémonie de révélation du logotype de la nouvelle compagnie, par ses responsables.

Le branding de Camair-Co -qui emprunte beaucoup à sa défunte aînée- apparaît plus moderne avec des caractères plus fins. Signe distinctif, l’étoile en or du drapeau national orne désormais le milieu de l’arc de cercle qui s’ouvre sur l’envol du pélican qu’on retrouvait déjà sur l’emblématique logo de Camair... La signature est un appel à l’unité nationale qui rassemblait déjà les Camerounais autour de l’ancienne compagnie nationale affectueusement appelée ‘Onzième province (aujourd’hui, la nomenclature officielle parle de région, ndlr) : “ l’étoile du Cameroun ”. Celle qui célèbre la diversité, la fierté, la chaleur et le dynamisme qui caractérisent les Camerounais, a expliqué David Liam Hedley-Noble de la société américaine Aeroband qui s’est occupé du branding de la compagnie nationale.
 

Préjugé favorable

Comme Camair, Camair-Co semble bénéficier d’un préjugé favorable auprès des Camerounais de touts bords. En témoigne l’engouement du public et précisément celui manifesté par la presse nationale qui s’est mobilisée pour en savoir davantage sur l’avenir immédiat de la nouvelle compagnie. Selon son Dg, le compte à rebours est résolument lancé et le vol inaugural Douala-Yaoundé-Paris est maintenu comme initialement prévu le 28 mars prochain. Il devrait s’effectuer avec le Boeing 767/300 “ Le Dja ”, actuellement en révision en Irlande selon les confidences du dg Van Elk. “ Le Dja ” sera secondé par un autre Boeing 737 version 700. Les deux appareils qui constituent la flotte de lancement ont respectivement une capacité de 30 places pour la classe Business et 180 pour l’Economie (Le Dja) et 12 et 116 (Boeing 737/700). Pourquoi n’avoir pas pris des avions en propriété pour plus de souplesse ? “ Nous avons voulu garder la possibilité de changer d’appareils à tout moment selon les besoins qui se présenteront ”, répond Alex Van Elk. 26 jours nous séparent désormais de l’envol annoncé et tant attendu...

Focal

Réseau domestique et tarifs :

Douala-Yaoundé (12 vols/semaine) : 18.000 Fcfa ht

Douala-Garoua (6 vols/semaine) : 105.500 Fcfa ht

Douala-Maroua (3 vols/semaine) : 120.000 Fcfa ht

Réseau international et tarifs :

Douala-Yaoundé-Paris (5 vols/semaine) : 250 000 ht

Douala-N’Djaména (3vols/semaine) : 110.000 Fcfa ht

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE