02/03/2011 01:21:49
Les étudiants boursiers de Russie écrivent Biya
Ils accusent plus de 16 (seize mois) d'arriérés de paiement dans la redistribution des compléments de bourse.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Objet: Complément de bourse

Excellence Monsieur le Président,

    Février est un mois significatif pour la jeunesse camerounaise; nous avons suivi avec attention votre message ainsi que votre volonté témoignée à notre endroit avec une promesse de création de plus de 25000 emplois. Ce geste nous encourage dans nos études et nous laisse penser à un futur meilleur si cette initiative est appliquée et répétée chaque année.

    Seulement, Excellence Monsieur le Président, nous sommes confus face un retard de redistribution des compléments de bourse depuis plus de 16 mois; moins de 200 dollars américains par mois qui, loin de garnir nos comptes bancaires, Nous permettent tout simplement, dans un pays aussi particulier qu’est la Russie où il est strictement interdit aux Etudiants de travailler, de subvenir à nos besoins et mener ainsi à bout notre objectif premier.

Compte tenu de l’humiliation que Nous subissons, en comparaison aux boursiers des autres Etats africains, statistiquement moins lotis que le Cameroun ; face au ridicule que Nous frôlons chaque jour devant les Administrations de nos universités ou les services d’immigration russes puisque désormais incapables de payer les frais relativement minables de prolongation des cartes de séjour; face au risque vital dû à l’absence de l’assurance médicale, car la Russie s’en est désengagée depuis 2004, et seul le complément de bourse nous permettait en partie de la renouveler ; face au brouhaha confus qui entoure ce retard record de l’histoire des compléments de bourse, nous nous sentons oubliés en pleine célébration des cinquantenaires de notre indépendance, et Vous appelons au secours, car disons Nous souvent : «Lorsqu’on ne sait plus où aller, on se demande d’où on vient».

Loin d’un tract, loin d’un acte de chantage ou de sabotage, Nous arrivons à cette sollicitation, après avoir épuisé toutes les cartes diplomatiques  allant de multiples concertations avec l’Ambassade du Cameroun, acheminant nos doléances à la suite du Ministre des Relations extérieures de passage en Russie il y’a quelques semaines, mais en vain. Face à cela et conscients de votre volonté signifiée dans la résolution des problèmes des jeunes, conscients également de la responsabilité et de la qualité de l’apport intellectuel de chaque jeune pour l’édification future crédible de notre pays, Nous rendons raison à la suprématie de votre lecture, car Moralement et dans l’observation de l’éthique, notre situation, après 16 mois sans compléments de bourse, est chaotique et devient de plus en plus insupportable.

Excellence Monsieur le Président de la République, c’est dans le respect de la dignité et l’esprit de responsabilité patriotique, que Nous Vous écrivons, évitant ainsi que notre frustration soit utilisée à des fins intestinales ou politiciennes; Si la courroie de transmission de notre doléance parait indécente, elle semble néanmoins la plus indiquée, car aux vues des tractations diplomatiques menées jusque là, Nous avons perdu patience et la confiance aux promesses, incluse.

            Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre sincère gratitude et recevez de même nos souhaits de joyeux anniversaire, et que cet événement soit une force supplémentaire dans votre réponse à l’interpellation des Millions de Camerounais dont Vous êtes le Symbole et le seul Espoir.

Étudiants boursiers de Coopération Russo-Camerounaise

Fédération de Russie


Pour les Boursiers et par Ordre,
Le porte-parole des Boursiers.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE