02/03/2011 14:30:43
Un appel au boycott compter du 6 MARS 2011
Le 22 février dernier, à la suite d’un grave accident de circulation, survenu au lieu dit Boumyèbel, qui a occasionné une trentaine de morts, nous avons adressé une correspondance au chef du gouvernement lui demandant de tirer toutes les conséquences de cet accident...
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Il ressort, sur la base des documents en notre possession et dont copie a été donnée au Premier Ministre, de nombreuses irrégularité qui nous ont amenées à demander la démission du Ministre d’Etat en charge des Transports.

La Compagnie de transport Confort Voyage malgré les nombreuses irrégularités, les manquements aux règles élémentaires de sécurité, continue à bénéficier d’une licence qui équivaut à un « permis de donner la mort. »
Le gouvernement camerounais se montrant incapable d’assurer la sécurité des usagers, des familles camerounaises,

Nous appelons les populations camerounaises à obliger la compagnie de transport CONFORT VOYAGE à mettre un terme à ses activités.

Notamment :

Primo : que les usagers cessent de prendre ce moyen de transport à compter du 6 mars 2011 à minuit
Deuxio : que tous les usagers pendant 48 heures refusent tout moyen de transport sur les grands axes :
DOUALA/YAOUNDE
YAOUNDE/BAFOUSSAM
YAOUNDE/BAFIA
YAOUNDE/BAMENDA

Afin que le Syndicat des Transporteurs du Cameroun oblige les propriétaires de Confort Voyage et associé à rendre leur carte de membre

Nous invitons toutes les populations camerounaises à s’associer à cet appel citoyen et patriotique. Nous nous battons pour vous, donnez nous les moyens de protéger vos vies.

Nous invitons les propriétaires de voitures personnelles originaires des régions ci-dessus désignées ou devant se rendre dans ces régions à mettre au service des populations leur voiture personnelle et à rouler en convoi afin justement de montrer que nous sommes, peuples camerounais, capable d’assurer notre sécurité et celle de nos semblables.

Nous appelons les camerounais à l’extérieur de nos frontières nationales à participer à ce mouvement, en conseillant à leurs parents et amis à suivre ce mot d’ordre. Nous devons collectivement nous délivrer de cet état de patience qui nous fait supporter depuis des années la privation de nos libertés les plus élémentaires comme le droit à la sécurité. Oui la quête d’amour et de justice doivent maintenant corriger la haine et la course au profit – C’est le moment d’utiliser les uniques instruments de la justice : La persuasion et la coercition.

Dr VINCENT-SOSTHENE FOUDA-ESSOMBA
www.cameroungeneration2011.com

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE