06/03/2011 05:40:27
Sans détour autour de la renaissance africaine
Deux dignes fils d'Afrique réfléchissent sur l'émergence d'une Afrique responsable et déterminée de sortir de son état lamentable actuel.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Retard de l’Afrique et impératif de sa renaissance

Cette arriération du continent africain, qui en fait prend ses origines depuis le VIe siècle avant J C, quand l’Egypte qui jusque là dominait le monde perdit la face devant les Perses, et tomba ensuite sous la domination romaine, parce que considérablement affaiblie par ses guerres intestines, n’avait jamais plus cessé de progresser : la traite négrière, le colonialisme, le sous développement ne sont que les conséquences patentes de cette régression, à laquelle il importe aujourd’hui de mettre fin, ainsi que ce que Cheikh Anta Diop appelle l’ « imagerie du Noir dans la littérature occidentale » (*).

Cet impératif interpelle tout le monde, dirigeants comme simples citoyens qui, chacun au niveau où il se trouve, doit jouer pleinement et de la manière la plus responsable, la plus positive et efficace possible son rôle dans la fondation de ces bases premières.

Dr Théophile Pandey pour sa part, pense qu'il est impératif que les africains se réconcilient avec l'esprit de leur ancêtres, faute de quoi toute forme de renaissance n'est pas possible. Sans détour, ce dimanche 06 Mars 2011, 13h à Montréal, 18h Temps universel sur les ondes de cameroonvoice.

Invités

1. Théophile Pandey Tala. Afrocentriste. www.imhotepdjehouty.blogspot.com 
2. Gaston Kelman, Ecrivain

(*) Cheikh Anta Diop, Civilisation ou barbarie,Presence Africaine, 1981 . p. 273.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE