08/03/2011 01:49:15
Le doyen Peter Chu Fonso Fonso du Sdf félicite le régime Biya
C’est la substance du propos tenu en ouverture de l’année législative 2011 par le doyen d’âge.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Cela s’est donc passé comme en 2010. C’est Peter Chu Fonso , député du Social democratic front (Sdf) qui a présidé la séance plénière d’ouverture de l’année législative 2011 au palais de verres de Ngoa Ekellé hier, 7 mars 2011. Il n’y aura eu point de mission à l’étranger pour le doyen d’âge qui s’était toujours fait suppléer en 2007, 2008 et 2009 en dernière minute par Joseph Mboui, député issu des rangs du Rdpc jugé dans les allées du pouvoir, mieux contrôlable.

Et le député le plus âgé de la législature en cours n’a pas boudé son plaisir. Au-delà de la jouissance des petites attentions (véhicules, protocole, gardes) il en a profité pour dire son point de vue sur les sujets sociopolitiques majeurs de l’heure au cours du discours d’ouverture prononcé hier après midi.

Distribuant les bons et les mauvais points, il s’est notamment appesanti sur le climat politique en Afrique. Pour lui, “ s’il est légitime pour un peuple de revendiquer sa souveraineté, il nous semble cependant inopportun que cela se fasse au prix d’un bain de sang, de l’instabilité et du désordre qui hypothèquent dangereusement les efforts d’un développement du reste déjà fragile ”. Dans la foulée, le député Sdf dit prendre acte des “ mesures courageuses et pertinentes décidées jusque-là par le gouvernement pour sauvegarder la paix nationale et la stabilité des institutions (...) les 25 000 jeunes compatriotes à recruter dans la fonction publique tel qu’annoncé par Son Excellence Monsieur le président Paul Biya  ”. Et de poursuivre, “ mon cordon ombilical vibre quand je pense à l’Université de Bamenda qui en quelques temps est en train  de devenir une réalité ”.

Mieux, le doyen d’âge a célébré quelques acquis de ces dernières années. Evoquant le Comice agropastoral d’Ebolowa, il a “ salué le succès sans précédant qu’a connu  cet évènement qui figurera désormais dans les annales du cinquantenaire ”. S’en inspirant, il a souhaité que la “ grande politique agricole développée à cette occasion par son excellence Monsieur Paul Biya devienne la Bible du gouvernement ”.

Ayah Paul Abiné

Les seuls bémols finalement mis par le doyen d’âge sont l’insuffisance de la fourniture énergétique par Aes – Sonel, la grosse inconnue qui entoure l’identité des villes devant héberger le prochain comice et la célébration de la Réunification en octobre 2011. C’est devant un hémicycle à peine plein qu’il a exhorté ses collègues députés, quelle que soit leur appartenance politique, d’user de la sagesse au moment d’élire les membres du bureau de l’auguste chambre. Une consigne de trop peut-être du point de vue d’Adama Modi qui indiquera plus tard qu’il s’agira de continuité au cours de cette session.

“ Notre président, c’est Cavaye Yéguié Djibril. C’est le choix des dirigeants du parti et du président national. Nous faisons bloc derrière cette décision en cette année de joutes électorales ”, assure-t-il. On peut donc comprendre pourquoi, Ayah Abiné,  député Rdpc de la Manyu , démissionnaire du Rdpc a été esseulé au cours de cette plénière. Il a trouvé refuge derrière les sièges réservés aux députés du Sdf loin... très loin des sièges prévus pour le groupe parlementaire de son ancien parti.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE