14/03/2011 01:11:26
Frayeurs: Les décrets de Paul Biya affolent la ville de Yaoundé
En des textes consacrant de nouvelles entrées dans le cercle restreint des officiers généraux, le président de la République a surpris tout le monde. En premier, les forces de défense concernées en premier.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Selon des sources dignes de foi, le chef de l’Etat s’est enfermé toute la journée du vendredi avec le ministre de la Défense , Edgar Alain Mébé Ngo’o(photo), pour affiner ce qui va apparaître comme le “ grand coup ” de cette année dans le monde des officiers généraux. “ C’est vrai qu’on était à trois mois de la célébration à Bamenda des 50 ans de l’armée ; le chef de l’Etat avait indiqué sa volonté de moderniser et de rajeunir l’armée, en y apportant un nouveau souffle, mais étant entendu que lui seul maîtrise le timing et les règles du jeu, personne ne pouvait imaginer que les mouvements seraient vite venus ”, explique un haut gradé de l’armée camerounaise sous anonymat. Par habitude, en matière des nominations de grande ampleur, l’opinion publique prend d’abord le pouls à la radio en écoutant les éditions du journal parlé à 13 heures, 17 heures ou 20 heures, avant de se réchauffer les esprits devant le petit écran aux éditions du journal télévisé en français et en anglais. Ce jour, la Crtv radio a fait ses éditions du Jp, sans “ information majeure ”.

“ Inattendue ”, la lecture des décrets présidentiels, portant sur les mouvements dans les forces de défense au journal télévisé en français, ont retenti comme un coup de tonnerre. Du coup, un climat de peur et de panique s’est emparé de la ville. Les téléphones n’arrêtent pas de sonner ; dans les milieux des forces de défense précisément où affirmations, vérités et contre vérités se disputent la scène ; beaucoup d’entre eux n’ayant pas regardé le Jtf. Pour en avoir le cœur net, les officiers généraux, les colonels et autres gradés vont dépêcher à la maison de la radio comme à la tour d’aluminium de Mballa II, leurs éléments pour obtenir une copie des décrets présidentiels. Sans être en reste, les médias, les proches parents des militaires et quelques autres courtisans, vont assiéger les deux centres d’intérêt pour en avoir le cœur net. Au fur et à mesure que le temps passe, la mobilisation s’accentue, les coups de fil se multiplient ; mais la frayeur et l’indécision enflent. Les textes sont introuvables à la télé, moins encore à la radio. “ Ils sont venus en grande escorte, nous ont demandé de lire les textes, qu’ils ont ramenés toute de suite après ”, répond un des membres de l’équipe du Jtf, à un de ses nombreux appelants. Selon certaines sources, les consignes ont été données par le ministre d’Etat secrétaire général de la présidence de la République , d’aller faire lire les textes et de ramener “ l’unique ” copie à l’encre fraîche qui est sortie du bureau du président.

Devant de nouveaux appels venant de parts et d’autres, le ministre de la Communication , après s’en être référé aux dirigeants et hauts responsables de la Crtv , sans en obtenir les traces des décrets, a dû selon nos sources, téléphoner à son “ ami ” et “ mentor ”, Laurent Esso. Vérification faite, celui-ci comprendra que la Crtv- Radio a été oubliée. Une équipe est ainsi dépêchée à 22 heures, avec la mission de faire lire les textes. Le journal étant en anglais, pour éviter le crime de lèse-majesté, il reviendra à Alain Belibi, directeur de l’information radio, de donner sa voix pour  la lecture en français desdits textes au cour d’une édition en anglais. Instructions seront également données de procéder à un enregistrement desdits textes, pour une lecture en boucle dans toutes les tranches du journal parlé de samedi. Ceux pour qui le sommeil commençait à devenir lourd ont rattrapé ce qu’il fallait. Ce n’est que samedi à 11 heures, que les décrets présidentiels (incomplets) ont été mis en ligne sur l’un des sites de la présidence de la République (celui administré par le cabinet de Patricia Balme). Au moment où nous allions sous presse, trois des décrets manquants, n’y figuraient pas.


Focal: Les généraux admis à la 2ème section du cadre des officiers généraux des forces de défense

Gendarmerie Nationale : général de corps d’armée : Oumarou Jam Yaya

 Armée de Terre :    général d’armée Semengue Pierre

                             général de corps d’Armée : Nganso Soudji Jean

                             général de Division : Tataw Tateh James

 

Les généraux  élevés au rang et appellations de général de corps d’armée

Le général de division Meka René Claude

Les généraux élevés au grade de général de division

 Gendarmerie nationale : général de brigade Ivo Desansio Yengo

   général de brigade : Daga Founanssou Simon Pierre

   général de brigade : Obama Isidore

 Armée de Terre : général de brigade Baba Souley

                          général de brigade Sali Mohamadou

                          général de brigade Tchémo Hector Marie

                          général de brigade Gambou Esaïe


 
 Les Colonels nommés et élevés généraux de brigade

 
1. Elevé au grade de général de brigade:

Gendarmerie Nationale

- Colonel Mohamadou Hamadiko.

2. Elevé au grade de Contre-Amiral

Marine Nationale

- Capitaine de Vaisseau Nsola Jean-Pierre.

3. Nommés au grade de Général de brigade:

Gendarmerie Nationale

- Colonel Elokobi Daniel Njock.

Armée de terre

- Colonel Mahamat Ahmed;

- Colonel Tumenta Chomu Martin;

- Colonel Ebaka Hypolite.


Armée de l'air

- Colonel Momha Jean-Calvin.

4. Nommés au grade de Contre-Amiral:

Marine Nationale

- Capitaine de Vaisseau Fouda Joseph;

- Capitaine de Vaisseau Mendoua Jean;

- Capitaine de Vaisseau Njine Djonkam Pierre.


 
Les responsables nommés aux services centraux

Administration Centrale

Contrôleur général des armées

- Général de Division Nkoa Atenga Camille.

Inspecteur général des armées

- Vice-Amiral Ngouah Ngally Guillaume.

Inspecteur général de la gendarmerie nationale

- Général de Division Mambou Deffo Roland

Conseiller logistique

- Général de Division Asso'o Emane Benoît.

Controleur des armées

- Contre-Amiral Nsola Jean-Pierre.

Inspecteur des armées

- Général de Division YOUMBA Jean René.

Directeur central de l'administration et de la logistique à la gendarmerie nationale

- Général de Division ANGOUAND Laurent Claude.

Directeur central de la coordination a la gendarmerie nationale

- Général de Brigade Elokobi Daniel Njock.

Directeur central de suivi de la maintenance des matériels majeurs des forces de défense

- Contre-Amiral Njine Djonkam Pierre.

Etat-majors centraux

Etat-major des armées

Major général de l'Etat-major des armées

- Général de Division Samobo Pierre.

Sous-chef opérations

- Colonel Tinak Metok Jérôme.

Commandement du cours supérieur interarmées de défense

Commandant

- Général de Division Ngambou Esaïe.

Etat-major de l'armée de terre

Major général de l'Etat-major de l'armée de terre

- Général de Brigade Ebaka Hypolite.

Etat-major de l'armée de l'air

Major général

- Colonel Eba Eba  Bède Benoit.

Etat-major de la marine nationale

Major general

- Capitaine de Vaisseau Nforbisson Martin CHE.

Corps national des sapeurs pompiers

Commandant en second

- Colonel Owona Nlend Théophile.

Commandements territoriaux

régions militaires interarmées

Première région militaire interarmées

Commandant

- Général de Division Tchemo Hector Marie.

Deuxième région militaire interarmées

Commandant

- Général de division Saly Mohamadou.

Troisième région militaire interarmées

Commandant

- Général de brigade Tumenta Chomu martin.

Régions de gendarmerie

Première région de gendarmerie

Commandant

- Général de division Dagafounangsou Simon Pierre.

Deuxième région de gendarmerie

Commandant

- Général de division Obama Isidore.

Troisième région de gendarmerie

Commandant

- Colonel Pilo Robert.

Les responsables nommés dans les états major

Etat-major des armées

Chef d'etat-major

- Général de Corps d'Armée Meka René Claude.

Etat-major de l'armee de terre

Chef d'etat-major

- Général de division Baba Souley.

Etat-major de l'armée de l'air

Chef d'Etat-major

- Général de Brigade Aérienne Momha Jean-Calvin.

Etat-major de la marine

Chef d'Etat-mojor

- Contre-Amiral Mendoua Jean

Etat-major particulier (Emp) du président de la République

Chef d'Etat-Major Particulier du Président de la République par intérim.

- Colonel AMOUGOU Emmanuel

Corps national des sapeurs pompiers

Commandant

- Général de Brigade Mahamat Ahmed

Ecole internationale des forces de securites (Eiforce)

Comandant

Général de Brigade Mohamadou Hamadiko

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE