14/03/2011 01:16:01
Mboua Massok arrêté et déporté à Tondé
Arrêté vendredi 11 mars 2011 alors qu’il s’apprêtait à entrer dans le plateau Joss pour poursuivre les manifestations publiques (interdites par le préfet du Wouri) engagées le 23 février dernier, il sera stoppé par les éléments du IVè arrondissement au niveau de l’ancienne direction des douanes.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

C’est autour de douze heures, le 12 mars 2011, les éléments commandés par Ndong Pehn, le commissaire de sécurité publique du IVè arrondissement de la ville de Douala remettent à Mboua Massok Ma Batalong, son téléphone portable confisqué un jour plus tôt. Arrêté vendredi 11 mars 2011 alors qu’il s’apprêtait à entrer dans le plateau Joss pour poursuivre les manifestations publiques (interdites par le préfet du Wouri) engagées le 23 février dernier, il sera stoppé par les éléments du IVè arrondissement au niveau de l’ancienne direction des douanes.

Déporté à Tondè-village, dans le département du Nkam, il fera une apparition remarquée au “ Pavillon du devoir national ”, le siège de la Nouvelle dynamique africaine (Nodyna) à Pk 14. D’après ce dernier, “ce n’est que l’acte II des manifestations publiques qui ont commencé le mercredi 23 février dernier. C’est une action qui n’aura de limite que lorsque nous prendrons le pouvoir pour le gérer. Nous allons vous communiquer la date de l’acte III de notre action citoyenne. Rien ne peut bloquer notre action”. Ce n’est pas la première fois que le “Père des villes mortes” est arrêté et déporté. Lors du “Pas décisif”, il avait été arrêté et conduit manu militari à Yingui, toujours dans le département du Nkam.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE