05/02/2018 10:30:03
Israël en panique, menace le Hezbollah

La montée des menaces proférées par les autorités israéliennes contre le Hezbollah libanais a provoqué l'inquiétude d'un grand nombre d'Israéliens par crainte de répercussions ; experts et analystes israéliens sont intervenus pour faire stopper ça.

parstoday.com
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille


    Exercice militaire israélien dans la ville de Baladia City. ©Getty Images/Illustration
   

La montée des menaces proférées par les autorités israéliennes contre le Hezbollah libanais a provoqué l'inquiétude d'un grand nombre d'Israéliens par crainte de répercussions ; experts et analystes israéliens sont intervenus pour faire stopper ça.

Les autorités israéliennes ne cessent de battre le tambour de guerre, en multipliant les menaces contre le Hezbollah libanais. Ce qui a suscité la panique parmi les Israéliens. Certains analystes et experts en la matière ont tenté d'adoucir ces menaces et ainsi réduire l'éventualité de la guerre dont ils craignent sérieusement les impacts, a écrit Al-Mayadeen.

Le reporter de la chaîne libanaise indique que les menaces avancées par Avigdor Lieberman, ministre israélien des Affaires militaires, dans le but de terrifier les Libanais, ont en fait paniqué les Israéliens. Ce qui a obligé les analystes des affaires sécuritaires à exclure une entrée en guerre avec le Liban.

Moshe Kaplinsky, chef adjoint de l'état-major général des Forces de défense israéliennes, durant la guerre du Liban, a indiqué qu'il n'existait, à l'heure actuelle, aucun atelier de fabrication de missiles intelligents sur le territoire libanais et que le Hezbollah se préparait, seulement, à les produire. Les avertissements d'Israël contre la construction d'un tel atelier par le Hezbollah n'est qu'une démarche préventive.

L'analyste israélien Roni Daniel partage la même position et affirme qu'aucune information n'a encore confirmée la fabrication de tels missiles au Liban.

Quant à Amnon Abramovich, un autre analyste israélien, il estime qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter, car Israël voulait, seulement, empêcher la guerre, en menaçant les Libanais.

Or, le Liban ne semble pas tant paniquer que ça. « Les médias libanais se sont, plutôt, focalisés, ces dernières semaines, sur l'affaire du mur de séparation et les propos de Lieberman au sujet d'un puits de gaz, se trouvant aux frontières maritimes disputées entre Israël et le Liban, ce qui a provoqué la colère de tous les mouvements politiques libanais, comme l'a fait remarquer l'analyste des affaires arabes d'une chaîne d'information israélienne.

Le reporter d'Al-Mayadeen conclut qu'alors que certains analystes israéliens parlaient de mesures préventives d'Israël, d'autres estimaient que le Hezbollah disposait d'un grand arsenal balistique et qu'il était donc en mesure de viser tout endroit en Palestine occupée (dit Israël), ce qui conduirait Israël dans une guerre bien qu'il l'évitait, anxieusement.

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE