18/03/2011 01:54:45
Le Canada déploie six CF-18 dans la région de la Libye
Le gouvernement du Canada déploiera six avions CF-18 dans la région de la Libye en soutien à la décision onusienne sur une zone d'exclusion aérienne imposée au régime du colonel Mouammar Kadhafi.
Radio-Canada
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le gouvernement du Canada déploiera six avions CF-18 dans la région de la Libye en soutien à la décision onusienne sur une zone d'exclusion aérienne imposée au régime du colonel Mouammar Kadhafi.

Les chasseurs seront dans la région dans environ 24 heures. Leur destination exacte n'a pas été révélée, mais l'île de Malte semble être le choix retenu.

L'opération comptera 100 à 200 hommes, selon des sources du ministère de la Défense citées par CBC.


Photo: AFP/Stan Honda

Le Conseil de sécurité de l'ONU a voté une résolution visant à protéger les civils libyens, incluant la possibilité de frappes aériennes contre les forces loyales au dictateur Mouammar Kadhafi.

Dix des membres du Conseil de sécurité ont appuyé la résolution, tandis que cinq autres, dont les membres permanents que sont la Chine et la Russie, se sont abstenus lors du vote.

La résolution va plus loin que la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye. Elle prévoit en effet le recours à « toute mesure nécessaire », donc ouvre la porte au recours à la force.

Selon ce qu'a déclaré jeudi le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, la résolution appelle les États membres de l'ONU à adopter toutes les mesures nécessaires pour protéger les civils, mis à part l'invasion par une force d'occupation.

La résolution demande « un cessez-le-feu immédiat, la fin des violences, une interdiction de vol dans tout l'espace aérien libyen, à l'exception des vols humanitaires », a précisé M. Hague au Parlement britannique.

A Benghazi, la foule a salué le vote de l'ONU par des tirs en l'air et en agitant des drapeaux tricolores datant de la monarchie. De nombreux pétards étaient également allumés un peu partour dans la ville.

La France a écrit le projet de résolution avec le Royaume-Uni et le Liban.

Pour qu'un vote au Conseil de sécurité soit valide, il faut que 9 des 15 membres du Conseil de sécurité l'approuvent, et qu'aucun des cinq membres permanents (États-Unis, France, Royaume-Uni, Chine, Russie) n'oppose son droit de veto.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE