22/03/2011 01:43:46
Affaire Cofinest: Michel Kamdem et Cie déferrés au parquet
Ces ex-dirigeants de la microfinance ont été présentés au procureur de la République hier lundi 21 mars 2011.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

L’ambiance au tribunal de première instance de Douala-Bonanjo hier lundi 21 mars 2011 était on ne plus mouvementée. Des parents de ces trois ex-cadres de Cofinest accourus après l’annonce de leur déferrement avaient l’air agare. Chacun se demandant ce qu’il adviendra à leurs  proches. “ Qu’est ce qu’on reproche à mon père ? ” demande, inquiète, l’une des filles de Célestin Kenfack, venue de Yaoundé depuis ce matin. “ Depuis qu’on m’a annoncé que mon père a été arrêté, je ne l’ai pas encore rencontré. Je suis arrivée par le premier bus. Et depuis, personne ne me permet de le voir ”, déclare-t-elle les yeux larmoyants. Soutenue par deux jeunes gens, une dame, la cinquantaine dépassée, est en larmes. “ C’est un membre de la famille. Elle est touchée et elle veut savoir le sort qui leur sera réservé ”, explique une source informée.

Tout à côté, trois épargnants sont venus aux nouvelles. A l’intérieur, dans la cellule du parquet, ces ex-hauts cadres de Cofinest méditent sur leur sort. Ils ne sont pas seuls. A travers la grille, l’on peut apercevoir le procureur de la République qui questionne les uns et les autres. Au bout de quelques minutes, sourire aux lèvres, quelques personnes interpellées et déférées peuvent sortir. “ Ils sont avec nous. Ils sont arrivés une heure après ” déclare l’un d’eux.

Selon le procureur de la République , rien n’indique pour l’instant qu’ils iront à New-Bell parce que, dit-il, l’affaire est encore à la phase des enquêtes. “ De toutes les façons, ils sont ici. S’ils vont à New-Bell, vous le saurez ” lance-t-il au reporter du Messager .

 Après avoir été placés, lundi 14 mars 2011, en détention préventive au commissariat central numéro 1 de Douala, Michel Kamdem, ex-dg, Célestin Kenfack, ex secrétaire général et Nicolas Kamdem, ex-directeur administratif et financier, ont été finalement déférés hier au parquet. Ces ex-responsables de la Cofinest avaient été placés en détention administrative pour “ besoin d’enquêtes ” sur ordre du préfet du Wouri. Leur arrestation intervenait à la suite d’une réunion que des actionnaires de la microfinance avaient eue avec Okalia Bilïa.

Leur interpellation, faut-il le rappeler,  intervient au moment où “L’affaire Cofinest” suscite l’ire et l’incompréhension des 45 000 épargnants de cette institution de microfinance sous administration provisoire depuis trois ans, après avoir été épinglé par la Cobac , le gendarme financier de la sous région pour mauvaise gestion. 

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE