23/03/2011 02:52:28
400 millions de Libyens... et nous et nous et nous?
Juste pour vous rappeler que c’est comme ça que la 2è guerre mondiale a commencé : les représentants du néo libéralisme se sont réunis ce  jour à Paris pour bombarder à coup  de “ frappes ciblées ” les révolutionnaires africains !
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Juste pour vous rappeler que c’est comme ça que la 2è guerre mondiale a commencé : les représentants du néo libéralisme se sont réunis ce  jour à Paris pour bombarder à coup  de “ frappes ciblées ” les révolutionnaires africains ! Malgré l’abstention de l’Allemagne, qui devait se souvenir qu’il y a 50 ans, elle avait perdu la guerre et ils lui avaient  fait jurer : “ plus jamais ça ” ! Voilà que ça recommence. Sauf à considérer que les Libyens ne sont pas des humains comme les Japonais.

Même les pays de la Ligue arabe à qui ils ont vendu des tonnes d’engins de mort se sont abstenus de les sortir pour l’instant, tout comme les fascistes de l’Union africaine qui eux n’ont même pas les armes aussi sophistiqués malgré notre pétrole bradé depuis des décennies. Seule position ambigüe, la mère Clinton qui désespère de son  african-américan de président. Procès  d’une déclaration de guerre en bonne et due forme.

La France au secours des peuples arabes, ou la guerre honteuse ?

Je n’ai rien inventé. Je vous livre telle quelle la Déclaration de Jupette hier aux Nations Unies. Le monde est en train de vivre l’une de ces grandes révolutions qui changent le cours de l’Histoire ! Après s’être réjoui de ce nouveau printemps arabe, la défense française estime qu’en Libye, hélas, depuis plusieurs semaines, la volonté populaire est foulée aux pieds par le régime du Colonel Kadhafi qui mène une répression meurtrière contre ses propres citoyens : on croit rêver ! Que ses crimes pourraient constituer des crimes contre l’ humanité , aussi par la bouche de la France , les Nations –unies ont tenu à rappeler aux autorités Libyennes qu’elles ont la responsabilité de protéger le peuple libyen !

"Il ne suffit pas de proclamer, comme l'ont fait à peu près toutes les grandes démocraties, que “ Kadhafi doit partir ”. Il faut se donner les moyens d'aider efficacement ceux qui ont pris les armes contre sa dictature", écrit Alain Juppé. " Nous ne pouvons pas laisser faire les fauteurs de guerre. Nous ne pouvons abandonner à leur sort les populations civiles victimes d’une “ brutale répression ”. Nous ne pouvons laisser bafouer la légalité et la moralité internationale...Chaque jour, chaque heure qui passe resserre l’étau des forces de la répression de la population civile éprise de liberté ! Chaque jour, chaque heure qui passe alourdit la responsabilité qui pèse sur nos épaules’’ ...

Il y a 50 ans le monde aurait pu vivre une autre grande révolution, celle de la décolonisation. Mais la France n’en n’a pas voulu : elle a refusé le printemps “ noir ”...elle a foulé aux pieds la volonté des peuples d’Afrique noire de se libérer du joug colonial, par une guerre meurtrière, dite  guerre d’indépendance, en Algérie, à Madagascar, au Cameroun et dans tous les pays francophones. Pire ses crimes n’ont jamais été qualifiés ni de brutale répression, ni de crime contre l’humanité ! Mieux elle a installée sur presque toute l’étendue du Continent africain, des régimes totalitaires pires que celui de Hitler, pire que celui de Kadhafi, des régimes qui massacrent leurs propres citoyens depuis cinq décennies, parce que nous, nous n’avons la protection d’aucun gouvernement au monde pas mêmes les nôtres ! 20, 30 ans qu’au Cameroun, nous disons “ Biya must go ” qui nous a entendus : nous les damnés de la terre, les exclus de l’Humanité !  Pire encore, la France a soutenu là sous nos yeux, un génocide au Rwanda et des Français responsables de ces crimes ont été jusque devant l’Assemblée nationale française, dire que : au nom des intérêts de la France , si c’était à refaire, ils n’hésiteraient pas à recommencer !

Pour  battre Marine Le Pen  et... enterrer Ségolène Royal

Alors de quelle légalité parle Juppé ? De quelle moralité “ internationale ” parlent tous les Sarkozystes de France et de l’ONU ? Ce sera l’honneur de l’ONU d’avoir fait prévaloir la liberté sur l’oppression, la loi sur la force, la démocratie sur la dictature. A quel aulne va-t-on mesurer l’oppression des peuples d’Afrique Noire ? L’ ONU, les Camerounais connaissent bien, depuis 1952... Voici ce que Frantz Fanon en pensait... en février 1960 : en réalité l’ ONU est la carte juridique qu’utilisent les intérêts impérialistes quand la carte de la force brute a échoué*... Comme nous avons assisté il y a 50 ans, à la désintégration du Congo, de l’ Algérie,  du Cameroun, du Viêt-Nam ou du Laos, nous assistons aujourd’hui sans réagir (parce que résolution de l’ ONU) à la destruction d’un des rares Etats africains, d’une des rares nations du Continent capable de tenir tête aux Occidentaux. Une Honte.

Pendant que tous les assassins de nos peuples meurent dans leur lit avec l'onction judeo chretien, - la France a même l’arrogance de gérer leur succession comme des  monarchies-  certains  sont en place depuis des décennies à triturer des soi-disant Constitutions, à truquer des mascarades qui nous tiennent lieu d’élections depuis 50 ans, de quelle moralité parlent ces gens ? Il va falloir réapprendre à faire la distinction entre les assassins, et les défenseurs de leurs peuples sauf à considérer que De Gaulle aussi en fut un...

C’est bien connu en politique  judéo-chrétienne, depuis  les Romains : quand on est mal pris à l’intérieur de ses frontières, il vaut mieux partir en croisade contre les hordes  barbares : ça distrait son opinion publique et on revient en héro, acclamé par son peuple. Sarkozy qui sait bien que les descendants des Gaulois ne répéteront pas le coup de “ tout sauf Le Pen ” même s’il a bien payé ses sondages, il n’a pas la garantie que le peuple français va oublier que la moitié des Français ont voté pour Ségolène Royale et qu’il n’est passé qu’à coup d’expertise française en  trucage d’élections grassement payées par les présidents Africains et autres Kadhafi. Il a dû virer MAM qui a commis juste l’erreur de dire tout haut ce que tous les va-t-en guerre pensaient tout bas.  Eux, ils sont plus “ diplomates ”.

Ils savent s’y prendre : par-dessus leur Assemblée Nationale, mobiliser l’Union européenne, l’ONU, obtenir le feu vert du Conseil de Sécurité pour... ( qu’est-ce qu’elle avait dit déjà MAM ?) Montrer à ces apprentis-sorciers de révolutionnaires tunisiens comment  sabrer du Bougnouls...Toute la classe politique française lui est tombé dessus comme un seul homme ! Que va chercher Sarkozy en Libye ? Il faut relire Eva Joly pour savoir que même privé de wikileak, aucun Arabe, aucun Africain ne croit au discours des maîtres de la Françafrique. Puisque Le chaos, lorsqu'il se produit, ne trouble pas le système. Il n'est qu'à voir l'Angola, en guerre pendant des dizaines d'années, mais dont aucune goutte de pétrole, jamais, n'a raté sa destination. Pendant la guerre, les affaires continuaient...**

Tout ça, a des relents nauséabonds de pétrole –sûrement que Kadhafi n’a pas voulu brader celui de la Libye à l’heure où le nucléaire est remis en question- C’est son premier crime de lèse majesté et on profite dans la foulee de la Tunisie pour lui regler son compte . Alors on lui envoie des mirages renifleurs  et à tête chercheur. Si l’ Occident , les Bush et Clinton en tête- est capable d’aller détruire l’ Iran à l’autre bout du monde, à la recherche du contrôle de l’ or noire en faisant croire qu’il faut détruire les armes de destruction massives que finalement n’ont jamais existé, pensez-donc : qui  d’autre qu’Obama va hésiter à aller détruire, un président africain- le seul- qui arrive et plante sa tente en plein Paris  pour vous parler des Etats-Unis d’ Afrique, deuxième crime de lèse-majesté.

Cette idée que ce machin d’Union –Africaine - des - Egocrates de tous bords ne pourra jamais faire face à aucune autre puissance leur est proprement insupportable et jamais on ne pardonnera  à Kadhafi de l’avoir soutenue haut et fort tout comme on ne pardonne ni a Gbagbo d avoir battu la France ni a Haïti d avoir étendu Napoléon ; a cote de ceux la Sékou Touré   Sankara  c était du petit lait !

A quand le soutien aux résistants d’Afrique noire ?

Troisième vrai crime de Kadhafi : avoir la Jeunesse avec lui, avoir des enfants qui assurent  et  sont capables de menacer qu’ils vont dire... qu’ils vont  donner des preuves que leur papa n’a pas toujours eu que des ennemis du côté de la Seine , que papa a financé la Campagne du président Sarkozy...Ils ont lâché le morceau. On dit en Afrique qu une parole sorti ne rentre plus jamais,   L’Elysée peut  toujours apporter les démentis, tout le monde a entendu.

D’ailleurs nous, nous avons l’habitude : Biya nous a bien demandé des preuves que ses ministres et autres directeurs étaient des corrompus, preuves que nous avons produits, listes à l’appui : est-ce que la France a démissionné Biya ? Pire ils nous ont même balancé la liste de tous les homosexuel-les de son régime, nous accusant au passage d être homophobe ! Qui a institutionnalisé l’homosexualité politique dans notre pays, ce n’est pas un administrateur français du nom d’ Aujoulat ? Alors la morale en politique Monsieur Juppé, laissez ça aux enfants de cœur !

Pour que votre guerre honteuse contre Kadhafi ait un sens, il aurait fallu d’abord nous débarrasser de tous les “ dictateurs ” que vous nous imposez depuis des années en Afrique au Sud du Sahara. Vous venez de décrire vous-mêmes le régime de celui qui terrorise plus de 20 millions de citoyens Camerounais, dans un rapport*** des plus clairvoyant et des plus objectifs.

Mais est-ce que vous avez seulement ébauché un geste en direction de l’  opposition alternative à son régime ? Il réunit pourtant tous les critères des dirigeants qui confisquent tout dans leur pays : pouvoir, richesses, citoyens, moyens de communication – une de vos chaines officielles de télévision  (France 24 pour ne pas la citer) a annoncé ce matin que “ pour prévenir une révolution à la tunisienne, les autorités camerounaises ont supprimé le réseau social Twitter ” Biya a t- il le droit de priver ses citoyens d’un tel moyen moderne de communication? Même la rue, Biya a confisqué : on l’a vu à l’œuvre en février dernier dans tout ce qui nous tient lieu de ville quand des Camerounais ont juste voulu commémorer la mémoire des centaines de jeunes martyrs de février 2008... Il a sorti son armada de chars et autres polices parallèles et politiques.

Saurons-nous jamais ce qu’une telle répression  a coûté aux contribuables Camerounais ? Mais vous continuez de bénéficier des largesses de ce Monsieur, vous et vos diseuses de bonne aventure des temps modernes. Du moment qu’il engraisse vos multinationales, vos entreprises à bénéfices mirobolants en tant de crise et finance les candidats français aux présidentielles. Peu vous importe en réalité  qu’il massacre notre Jeunesse au propre et au figuré... Peu vous importe que nos hôpitaux soient devenus des mouroirs, je ne vais pas vous redonner la liste ici, vous connaissez mieux que nous les crimes contre l’humanité des africains que ces pseudo-Etats commettent tous les jours : vos économies sont organisés  pour créer des Tsunami périodiques chez les autres.

Vous investissez mille fois plus a écraser Kadhafi qu'à aider les Japonais, Avec le budget Odysee,,,on pouvait résoudre une fois pour toutes le problème de la faim dans le monde ! Alors vos larmes de crocodiles sur le Japon nous font rire ou plutôt pleurer puis que c’est encore et toujours des occasions pour vous de faire du fric : après Haïti, le Japon, c’est chez qui la prochaine catastrophe que vous aller organiser ? Ni le sang des Vietnamiens, ni celui des irakiens ne vous a  suffit : finissez les Libyens, tôt ou tard, vous allez payez le mal que vous faites aux autres Peuples puis que vous prenez votre propre peuple pour des vaux...

Marie Louise Eteki- Otabela

Présidente de la Coordination des Forces alternatives

www.forces-alternatives.com

 

(*) In “ La mort de Lumumba : pouvions-nous faire autrement ? ” Afrique Action, n° 19-20 février 1960 repris dans “ Pour la Révolution africaine ” 1964

(**) Le livre de Eva Joly : L'indépendance en Afrique : Une Mascarade Extrait de "La force qui nous manque"

(***) Rapport de International Group Crisis sur un régime (camerounais) en pleine fracture, Juin 2010

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE