29/03/2011 02:53:18
Quand la France humilie l'Afrique : Les Maliens protestent
Une gigantesque marche de soutien au Guide de la Révolution a eu lieu à Bamako. C’était suite à l’appel lancé par une trentaine d’associations musulmanes dont l’Union des jeunes musulmans du Mali.
maliweb
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Depuis une dizaine de jours, la Libye du Colonel Mouammar Kadhafi se trouve sous les feux des bombardements nourris de la France, de la Grande Bretagne, des Etats-Unis et d’autres pays. Si ces frappes sont consécutives à une Résolution de l’ONU, force est de reconnaître que l’UA n’a point été consultée comme pour dire que la communauté internationale s’en moque lorsque ses intérêts sont en jeu. L’intervention qui est en cours, commence à susciter des interrogations en Afrique et ailleurs. D’ailleurs, le vendredi 25 mars, une gigantesque marche de soutien au Guide de la Révolution a eu lieu à Bamako. C’était suite à l’appel lancé par une trentaine d’associations musulmanes dont l’Union des jeunes musulmans du Mali.

Cette marche qui a enregistré plusieurs participants au nombre desquels des religieux, des intellectuels, des politiques et de simples citoyens épris de justice et de paix, est partie de la place de l’Indépendance pour prendre fin au monument des martyrs. Là, les organisateurs ont lu, à l’endroit de la France, de la Grande Bretagne, des Etats-Unis et autres, une déclaration dans laquelle ils exigent l’arrêt des frappes sauvages qui, selon certains, ne font aucun discernement entre civils et militaires. Pour ce soutien sans faille au frère Guide Mouammar Kadhafi, les organisateurs ne manquent pas d’arguments. Chantre du passage de l’Organisation de l’unité africaine, OUA, à l’Union Africaine qui a d’ailleurs été portée sur les fonts baptismaux à Syrte, Kadhafi n’est pas n’importe qui sur le continent africain. Sur un plan purement institutionnel, Mouammar Kadhafi et la Libye sont à l’UA ce que sont les Etats-Unis pour l’ONU, c’est-à-dire le plus grand contributeur.

 

 

Les investissements libyens pour le développement de l’Afrique au Sud du Sahara sont inestimables avec la création de la CENSAD (communauté des Etats sahélo sahariens), la BSIC (banque sahélo saharienne pour le commerce et l’industrie) etc.

Pour un pays comme le Mali, la Libye est plus qu’un partenaire. En effet, la LAICO (libyan african investisment company) est présente dans la zone Office du Niger pour l’aménagement de plus de 100.000 hectares, dans le secteur hôtelier, dans le domaine des finances avec les banques. Sur le plan religieux, pour la promotion et l’expansion de l’islam, une grande école de formation coranique est ouverte à Benghazi, aux frais de l’Etat. Elle reçoit des ressortissants d’Afrique Noire. Mieux, dans notre pays, ce sont plusieurs centaines de maîtres coraniques qui apprennent aux enfants la religion musulmane. Leurs frais mensuels sont à la charge de la Libye.

Sur un tout autre plan, la Cité administrative Mouammar Kadhafi de Bamako dont le chantier a été initié il y a plus de seize ans, est également le témoignage du faible que le Guide de la Révolution a pour notre pays. Ce n’est pas pour rien que dans les années 90, le Président Konaré bravait l’embargo et se rendait à Tripoli. Car, le Colonel Kadhafi a un profond respect pour le peuple malien et ses dirigeants. C’est ce qui explique largement le choix porté sur le Président ATT pour faire partie du panel de Chefs d’Etats désignés par le Conseil de paix et de sécurité de l’UA pour aller proposer une «solution africaine» à un problème africain. C’est dommage que la prétendue communauté internationale n’ait pas daigné leur accorder cette permission qu’eux, n’auraient pas du chercher. Avant tout, ne sommes-nous pas en Afrique ?

Dans tous les cas, l’association des jeunes musulmans du Mali a rempli son contrat. Il s’agit maintenant pour tous les autres Africains de s’interpeller car, c’est vrai que le Colonel Kadhafi avait proféré des menaces de mort aux insurgés de Benghazi, c’est également vrai que la ville rebelle allait être reconquise mais ce qui est évident, c’est que  Sarkozy veut redorer son blason suffisamment terni en se faisant passer pour un grand défenseur des Droits de l’homme. Malheureusement, dans sa folie vengeresse, il a réussi à embarquer notre «frère Obama».

Il n’est jamais tard pour bien faire. C’est pourquoi, il est temps que les Africains se réveillent. Depuis 1948, les Palestiniens sont harcelés sur leur propre terre. Pourtant, personne n’est sensible à leur sort parce qu’ils n’ont ni pétrole ni gaz naturel comme la Libye. Alors, qu’on nous dise clairement que l’intervention qui a lieu présentement en Libye obéît plutôt à des besoins purement économiques.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE