31/03/2011 15:41:31
Côte d'Ivoire: Le commandant de l'armée de terre tué par son garde du corps
On vient d'apprendre de sources ivoiriennes que le général Firmin Détoh, commandant en chef des forces terrestres, a été assassiné par un de ses gardes du corps.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

La situation devient chaotique à Abidjan, notamment dans l'entourage de Laurent Gbagbo. En effet, on vient d'apprendre de sources ivoiriennes que le général Firmin Détoh, commandant en chef des forces terrestres, a été assassiné par un de ses gardes du corps.

Firmin Détoh commandant des Forces terrestres, depuis avril 2009, avait succédé à ce poste au général Julien Adou Akaffou, décédé le 19 janvier 2009. Mais avant d’hériter de ce poste, l’officier supérieur a été, de 2005 à 2009, le premier préfet militaire du département de Duékoué.

Sorti de l’Ecole des Forces armées, Promotion Rigueur, il était officier d’infanterie, spécialité techniques aéroportées, dont il a obtenu le diplôme à Pau (France), en 1984. Détoh Létoh a commandé les fusiliers marins commandos ainsi que le 1re bataillon des commandos et de parachutistes. Il était chevalier de l’Ordre national. Homme de rigueur, il a fait ses preuves sur le front ouest, dans la guerre qu’a connue la Côte d’Ivoire en 2002.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE