04/04/2011 03:21:56
Pré Campagne présidentielle: Paul Biya va-t-il redescendre sur le terrain ?
Le chef de l’Etat dans plusieurs régions du pays dans les prochaines semaines
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Quelques jours seulement après la célébration du 26è anniversaire de la création du parti au pouvoir, sur instruction du président national, le secrétaire général du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) René Sadi, continue la mobilisation des militants au niveau de la base. On sait que depuis ce 26è anniversaire du “ Parti des flammes ”, le parti au pourvoir est désormais “ en rangs serrés face aux défis de l’heure ”, dont le plus immédiat n’est autre que la prochaine présidentielle au Cameroun. René Sadi s’est donc rendu dans le département du Moungo. Comme hier il était dans le Wouri, Les Bamboutos, le Dja et Lobo,  et la Lekié , avant l’étape (peut être improbable de l’Océan compte tenu de la division des élites du Rdpc), le Secrétaire général du comité central a réitéré le message que l’on connaît : s’inscrire massivement sur les listes électorales pour plébisciter Paul Biya à l’occasion de la prochaine élection présidentielle.

Si le secrétaire général du comité central se montre ainsi déterminé et pugnace sur le terrain, c’est bien parce que dans les rangs du Rdpc on sait dorénavant de manière inéluctable que Paul Biya sera candidat. Ce n’est plus seulement une question d’une pression exercée sur lui par les militants de son parti, mais davantage une affaire dit-on de conviction personnelle de l’actuel président du Cameroun. Un politologue proche du Rdpc explique à ce propos : “ Depuis un temps, il y en a qui veulent au sein du Rdpc que le président se prononce maintenant en disant qu’il accepte d’être candidat. D’autres ont souhaité que soit attendu le congrès extraordinaire du parti, qui va réélire le président national, et le présenter officiellement comme candidat. Mais ce qu’il faut savoir est que le président national du Rdpc en est aussi son candidat naturel. C’est un fait qui n’est discuté ou remis en cause par personne.Maintenant, est-ce que le président Paul Biya a-t-il montré à un moment ou un autre qu’il n’avait plus envie de se présenter à l’élection présidentielle ? La réponse est non ! Au cours de toutes ses sorties publiques et dans ses différents messages à ses compatriotes ces mois derniers, on a vu un homme qui croit en l’avenir du Cameroun pour lequel il formule des projets dynamique qui l’engagent politiquement. A Bamenda, lors de la fête de l’armée, ce fut le cas. Tout comme à Ebolowa pendant le dernier Comice agro pastoral. On l’a aussi vu lors de ses messages à la nation le 31 décembre 2010 et aux jeunes le 10 février 2011. Dans tous les cas, il s’agit d’un Paul Biya qui croit en l’avenir du Cameroun avec lui comme pilote inéluctable. Il va le redire sur le terrain très bientôt. ”

En tout cas des sources bien introduites annoncent ainsi un retour du président de la République sur le terrain, comme cela s’est vu en novembre et décembre dernier, dans les prochaines semaines. Officieusement encore, il s’agit d’aller procéder aux poses des premières pierres pour le lancement des projets dits structurants. C’est ainsi que, sauf changement de dernière minute dans l’agenda présidentiel, Paul Biya devrait des rendre dans la région de l’Est, précisément à Lom Pangar, pour le lancement officiel des travaux du barrage hydroélectrique sur le fleuve patrimonial Sanaga. En novembre dernier, il avait déjà été question que le président de la République s’y rende pour le même objectif. Les responsables de la société d’Etat Edf, l’avaient même pratiquement annoncé aux médias. Mais en dernière minute, le voyage présidentiel pour Lom Pangar avait été annulé. En tout cas sur le terrain, un peu comme pour mettre une certaine pression affectueuse sur Paul Biya, les forces vives de l’Est proches du parti au pouvoir, ont conditionné le démarrage officiel des travaux du barrage de Lom Pangar, à la venue effective sur le terrain de Paul Biya. “ Ce serait une occasion pour nous pour lui dire de vive voix merci pour le choix de l’Est pour abriter cet important investissement, et lui dire aussi qu’il est notre candidat pour l’élection présidentielle de 2011 au Cameroun ”, nous confiait récemment à Bertoua, un cadre Rdpc du Lom et Djerem.

Après Lom Pangar, le président Biya devrait aussi se rendre à Mekin pour le lancement des travaux d’un autre barrage hydroélectrique, et à Limbe dans le Sud Ouest, pour la pose de la première pierre d’une nouvelle cimenterie. Ceci en attendant le lancement officiel des travaux du Port en eau profonde, où le chef de l’Etat serait également attendu, si l’on s’en tient aux informations du sérail.

Au final, ce qu’on peut faire comme constat s’articule sur quelques points : d’abord, ces nouvelles descentes sur le terrain de Paul Biya risquent bien d’avoir lieu avant les élections présidentielles. Ensuite, Paul Biya qui redescendrait ainsi sur le terrain, le fera en tant que chef de l’Etat certes ; mais sur le plan politique, ce sera aussi à coup sûr, comme président national du Rdpc, et candidat de ce parti à la prochaine élection présidentielle.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE