04/04/2011 03:28:44
Le domicile de l'ambassadeur Biti Allou Wanyou saccagé
"...Monsieur Alassane Ouattara et ses rebelles ont décidé de faire la guerre avec l’appui de l’Onuci et de la France. C’est bien dommage..."
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille


C’est un homme sérieusement meurtri, mais toujours courageux que Le Messager a eu au téléphone hier. Invité à se prononcer sur ce qui se passe actuellement dans son pays, avec entre autre la prise de Yamoussoukro, la capitale politique de la Côte d’Ivoire et de certaines villes de l’Ouest par les rebelles pro Ouattara, puis l’entrée dans la ville d’Abidjan par les mêmes rebelles, l’ambassadeur de Côte d’ivoire au Cameroun s’est montré comme d’habitude réservé : “ C’est triste ce qui se passe. Il faut prier Dieu parce que ce que les rebelles font est abominable. Il y a de nombreux massacres et de tuerie à l’Ouest. Il y a une situation de crise. Depuis le président Laurent Gbagbo a été qui a élu et proclamé vainqueur par la Cour constitutionnelle, a toujours privilégié le dialogue. Au lieu de suivre cette voie, monsieur Alassane Ouattara et ses rebelles ont décidé de faire la guerre avec l’appui de l’Onuci et de la France. C ’est bien dommage ”.

Interrogé par Le Messager sur la situation exacte dans l’Ouest où il est originaire, Biti Allou Wanyou Eugène dit avoir de mauvaise nouvelles : “ J’ai été appelé d’Abidjan par des amis. Ceux-ci m’ont fait savoir que ma maison dans mon village situé dans l’arrondissement de Bayota, département de Gagnoa qui est aussi d’ailleurs le département d’origine du chef de l’Etat a été pillé. J’avais là une maison de commerce qui a été saccagée par les rebelles. A Gagnoa, les mêmes rebelles de Ouattara ont pillé ma maison et tout pris. Ils ont brutalisé mes frères sous le prétexte que je suis un pro Gbagbo. Je trouve cela grave et désolant. Je suis à l’étranger et voila les nouvelles qui me parviennent de chez moi. Qu’est ce que vous voulez que je pense ? Voila pourquoi es guerres ne finissent pas en Afrique... Et c’est bien dommage ”, a indiqué, la voix pleine d’émotion, l’ambassadeur de Côte d’Ivoire au Cameroun.

Sur le terrain hier aux dernières nouvelles, nous avons appris des sources présentes à Abidjan que après des combats qui ont tournés ces dernières heures à l’avantage du camp Gbagbo celui-ci a décidé à résister jusqu’au bout, la France a fait débarquer deux milles légionnaires et des armes pour, dit-on, renforcer l’Opération Licorne. Mais n’est-ce pas des hommes pour s’attaquer directement à Laurent Gbagbo si l’on s’en tient aux déclarations de Alain Juppé, ministre français des Affaires étrangères qui disait hier matin que “Laurent Gbagbo vit ses dernières heures de président ” ?

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE