13/04/2011 01:31:43
Côte d'Ivoire: Le difficile chemin de la réconciliation nationale
Après une crise sanglante de plus d’une décennie, le président imposé par la communauté internationale devra désormais jouer avec tout pour rassembler tous les fils du pays de feu Houphouët Boigny et ramener dans l’immédiat une paix ardemment souhaitée.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Après une crise sanglante de plus d’une décennie, le président imposé par la communauté internationale devra désormais jouer avec tout pour rassembler tous les fils du pays de feu Houphouët Boigny et ramener dans l’immédiat une paix ardemment souhaitée. 

“ Cependant, nous voulons rassurer les Ivoiriens et la communauté internationale que toutes les dispositions sont prises pour assurer l`intégrité physique de Laurent Gbabgo, de son épouse et de tous ceux qui ont été appréhendés ”. Ces propos de Alassane Ouattara au soir du 11 avril dernier, semblaient traduire une préoccupation majeure : rassurer bon nombre d’acteurs de cette crise post électorale en Côte d’Ivoire, et notamment   la France , sur l’état de santé physique de Laurent Gbagbo et de son entourage direct. Pourtant la Tci , la télévision de Ouattara qui émet depuis quelques semaines grâce vraisemblablement avec l’aide de la France , a montré des images effroyables de la capture du président Laurent Gbagbo et de son épouse. L’ancien président de la Côte d’Ivoire y est apparu en sous vêtement, le visage endolori. Simone son épouse, avait les cheveux aux quatre vents, les vêtements en lambeaux ou presque. Les images qui sont diffusées sur plusieurs sites internet montrent bien que Laurent Gbagbo, son épouse et leur fils ont été maltraités par les hommes de Ouattara.

Le scénario de leurs arrestations très médiatisés par les chaînes occidentales, retracé par un confère présent à Abidjan ce 11 avril, semble indiquer bien que les troupes françaises ont joué un rôle efficace et déterminant dans ce processus. Les troupes françaises, lourdement armées, ont balisé le terrain en début d’après midi. Ce sont elles qui ont bombardé la résidence présidentielle, allant jusqu’à la porte qui donnait accès au président Gbagbo et son entourage. Avant de laisser passer  les troupes d’Alassane Ouattara pour l’assaut final. On imagine que les troupes françaises, sur instruction de l’Elysée, ne sont pas allés de mains mortes dans l’opération de capture de Laurent Gbagbo. Sur ces entrefaits que Alassane Dramane Ouattara, le président reconnu par la communauté internationale déclare que “ Je réitère ma volonté de mettre en place une commission vérité et réconciliation qui fera la lumière sur tous les massacres, crimes et autres violations des droits de l`homme.”  Mais avant cela, le nouvel homme fort de Côte d’ivoire avise : “ Je demanderai au Garde des Sceaux d`engager une procédure judiciaire à l`encontre de Laurent Gbagbo, de son épouse et de ses collaborateurs. ”

Parler de réconciliation nationale au lendemain d’une victoire militaire qui plus est avec l’appui de la France et de l’Onuci pourrait représenter un piège politique que Alassane Dramane Ouattara semble négliger. Peut – on croire qu’au moment où il entame son règne sur la Côte d’ivoire, le président du Rassemblement des républicains ignore que dans le camp de Laurent Gbagbo qui représente quand même plus 45% des voix, selon les chiffres de la Commission électorale indépendante (Cei) essentiellement pris en compte par la communauté internationale pour le déclarer président élu de la Côte d’ivoire, l’on soit capable d’oublier assez rapidement l’humiliation qu’aura constitué l’arrestation de Gbagbo et mutineries et crimes perpétrés dans l’Ouest du pays par les troupes ouattaristes, et surtout le fait d’avoir fait appel à l’occident dans un conflit interne ? Plus saisissant, le président déclaré Ouattara a parlé de la mise en place d’une commission vérité et réconciliation.

On imagine qu’il s’agira d’une commission semblable à celle mise en place par Nelson Mandela, au lendemain de son accession à la magistrature suprême en Afrique du Sud. Cela veut dire, que pour réconcilier les fils de Côte d’ivoire, il faudra partir de la période où Henri Konan Bédié était au pouvoir avec la mise en place du fameux concept de l’ivoirité, en passant par l’escale du général Robert Guei , l’arrivée de Gbagbo à la tête du pays, la création de la rébellion en 2002, et enfin, la crise post électorale 2010 avec son lot de morts.

Au final, il s’agit donc d’un difficile chemin vers la réconciliation nationale que va engager le président déclaré de Côte d’Ivoire. Sans oublier évidemment que sur le terrain, que ce soit à Abidjan ou à l’intérieur du pays, les armes ne se sont vraiment pas encore tues. Les jours à venir paraissent bien incertaines.


Focal : Quel gouvernement d’union nationale?

Maintenant qu’il a le pouvoir et tout le pouvoir, Alassane Ouattara a parlé de former un gouvernement de large union nationale. Ceci obéit, on l’imagine, à la logique de la réconciliation nationale dont il se fait le chantre en ce lendemain de sa victoire armée. Le problème qui se pose est le suivant : dans le camp de vainqueur, il est évident que beaucoup ne vont pas tout de suite partager cette idée, ou alors céder à cette logique de réconciliation par une participation au gouvernement.

De l’autre côté dans le camp des vaincus,  il est tout aussi difficile de penser que des irréductibles pros Gbagbo peuvent accepter de participer à un quelconque gouvernement formé par Alassane Ouattara, alors que leur chef, Laurent Gbagbo, vient d’être victime d’un coup d’Etat. De plus, le sentiment anti français s’est considérablement renforcé ces derniers temps. Alassane devrait d’abord penser à prendre ses distances avec l’ancienne puissance colonisatrice, considérée par le camp Gbagbo comme étant son maître à penser, avant de venir leur parler de gouverner ensemble. Il s’agit bien d’une équation bien difficile pour Ouattara qui sait que le risque de gouverner avec son seul camp ne pourra jamais conduire à la fameuse réconciliation nationale dont il parle tant aujourd’hui.

Jean François CHANNON

Jean François CHANNON

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE