29/10/2018 17:10:40
L'évolution du trading au Cameroun
Pour la plupart des marchés boursiers africains, le défi consiste à accroître les liquidités, à élargir l'accès et à réduire le coût du capital. Bien que des progrès aient été accomplis dans l'approfondissement des instruments financiers en Afrique ces dernières années, il reste encore beaucoup à faire. Les activités sur les marchés financiers restent limitées, avec une faible capitalisation et une liquidité insuffisante sur les marchés de capitaux.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Pour la plupart des marchés boursiers africains, le défi consiste à accroître les liquidités, à élargir l'accès et à réduire le coût du capital. Bien que des progrès aient été accomplis dans l'approfondissement des instruments financiers en Afrique ces dernières années, il reste encore beaucoup à faire. Les activités sur les marchés financiers restent limitées, avec une faible capitalisation et une liquidité insuffisante sur les marchés de capitaux. La plupart des instruments financiers continuent d'être concentrés sur les échéances les plus courtes. Par conséquent, les taux débiteurs restent très élevés et les écarts sont importants.

Cependant, la pénétration d'internet sur le continent est de plus en plus importante et avec elle, certains marchés financiers deviennent plus accessibles.

Quelle place pour le trading aujourd'hui en Afrique

 

Source: Pixabay

Depuis l'apparition des tout premiers marchés financiers, le continent africain a été confronté à un problème endémique, sous la forme d'une importante insuffisance d'investisseurs locaux. Les marchés financiers africains ont longtemps été à l'image des marchés occidentaux d'avant la grande dépression de 1929 : élitistes et extrêmement sélectifs.

Fort heureusement, l'arrivée d'internet et des nouvelles technologies a enclenché le processus de popularisation des marchés boursiers. Un mouvement de bien moindre ampleur que celui observé dans l'hexagone, mais qui aura néanmoins permis d'inverser la vapeur. Ainsi, grâce à des outils tels que l'effet de levier, même les investisseurs disposant de capitaux limités peuvent désormais se porter sur les marchés financiers en Afrique et dans le reste du monde. Et récemment, le phénomène s'est accentué avec l'avènement des crypto-monnaies.

L'intérêt des jeunes pour les plateformes de trading va grandissant, et on note même une certaine tendance à la professionnalisation. Le continent a ainsi pris le virage blockchain avec un intérêt prononcé pour les crypto-monnaies. Certains pays comme l'Afrique du sud figurent même parmi les plus importantes destinations crypto, d'après des statistiques de Google Trend. 

Le Cameroun sur la voie de la blockchain

Le Cameroun n'est pas en reste de ce mouvement de numérisation des places financières. Le Forex et les matières premières font par exemple déjà partie des options dont le trading a connu une certaine croissance depuis quelques années. Certes, les crypto-monnaies n'ont pas encore rejoint les valeurs mobilières disponibles sur la bourse de Douala et leur trading sur des plateformes telles que Binance n'est pour l'heure pas encore possible. Mais on peut désormais envisager un futur pour l'investissement crypto dans le pays, ce qui n'était pas le cas il y a encore peu de temps.

On a aussi constaté des initiatives locales afin de porter pleinement le Cameroun dans l'ère des cryptos. On peut citer notamment "La maison du Bitcoin de Douala" dont l'objectif est de permettre, à l'instar du Nigéria et de l'Afrique du sud, au plus grand nombre de profiter de la dynamique du Bitcoin et des autre devises numériques.

Le trading en général, et celui des crypto-monnaies en particulier, constitue pour les pays africains en voie de développement un canal via lequel rediriger des capitaux vers le continent. Dans cette perspective, l'accès des jeunes entreprises au financement devrait s'en retrouver facilité avec des délais d'exécution exceptionnellement courts

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE