27/04/2011 02:28:49
Nkongsamba : L'adjoint au sous-préfet assassiné
Justin Tido a été poignardé à mort samedi dernier.
Mutations
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Justin Tido a été poignardé à mort samedi dernier.

Justin Tido, adjoint au sous-préfet de Nkongsamba 1er, a été tué par un inconnu à son domicile à Nkongsamba, samedi 23 avril 2011 autour de 13h. Le meurtrier présumé se serait introduit au domicile du sous-préfet de Nkongsamba 1er, alors que ce dernier était allé faire des emplettes au marché avec un jeune homme, selon des sources concordantes. A son retour, l’adjoint au sous-préfet sera poignardé dans un premier temps sur le côté par l’inconnu qui guettait sa venue depuis déjà un bon bout de temps. Selon le jeune qui accompagnait le défunt, miraculeusement épargné, Justin Tido aurait été tué avec un couteau de cuisine. Mais, apprend-on, c’est le second coup qui lui sera fatal.

En effet, selon nos informations, après avoir été poignardé dans un premier temps, l’adjoint au sous-préfet du premier arrondissement de Nkongsamba a ensuite été frappé à mort par son bourreau à l’aide d’un parpaing. L’on suppute ici sur les mobiles de ce meurtre, arguant qu’il s’agirait d’un règlement de comptes. Depuis son affectation dans le chef-lieu du département du Moungo, Justin Tido, apprend-on, y vivait sans sa famille. Il était jusqu’à sa mort, l’unique adjoint au sous-préfet dans les trois arrondissements que compte la ville de Nkongsamba.

Puisque le deuxième et le troisième arrondissement de Nkongsamba n’ont pas des adjoints au sous-préfet, seul le premier arrondissement de la ville montagneuse du Littoral avait un adjoint sous-préfectoral. Une semaine avant sa mort, Justin Tido avait été consacré ancien de l’église à la paroisse du grand temple de l’église évangélique du Cameroun (Eec) à Nkongsamba.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE