27/04/2011 17:14:16
Poutine: "Faut-il bombarder tous les régimes tordus ?"
Le premier ministre russe Vladimir Poutine a ironisé mardi sur l'intervention militaire en Libye,  ... demandant en conférence de presse à Copenhague s'il fallait ainsi bombarder tous "les régimes tordus" dans le monde et dénonçant la chasse à l'homme qui vise le colonel Kadhafi.
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le premier ministre russe Vladimir Poutine a ironisé mardi sur l'intervention militaire en Libye,  ... demandant en conférence de presse à Copenhague s'il fallait ainsi bombarder tous "les régimes tordus" dans le monde et dénonçant la chasse à l'homme qui vise le colonel Kadhafi.

"M. Kadhafi a inventé une nouvelle monarchie. Comme Napoléon qui est arrivé au pouvoir après une révolution et qui s'était proclamé empereur (...) Oui, c'est une monarchie sur le fond, tordue, louche, anormale, tout ce que vous voulez, mais c'est comme ça", a déclaré M. Poutine lors d'une visite au Danemark.
 
"Les contradictions internes se sont transformées en un conflit armé. Pourquoi fallait-il intervenir dans ce conflit ? N'avons nous pas d'autres régimes tordus dans le monde ? Allons nous intervenir partout dans les conflits internes ? (...) Allons-nous bombarder ces pays ? ", a-t-il interrogé.
 
Par ailleurs, le chef du gouvernement russe a dénoncé la chasse à l'homme qui vise le leader libyen Mouammar Kadhafi.
 
"On dit qu'on ne veut pas liquider Kadhafi, mais pourquoi bombarder alors ses palais ? C'est une opération pour chasser les souris ? ", a-t-il demandé en soulignant que le seul effet de ces frappes était de tuer des civils car "Kadhafi n'est plus là, il s'est barré depuis longtemps".
 
"Maintenant certains responsables disent oui, on tente de tuer Kadhafi. Qui a permis de faire cela ? Il y a eu un procès ? Qui s'est octroyé le droit d'exécuter un homme ?", a-t-il lancé en soulignant qu'à ces questions, "tout le monde se tait".
 
Or pour M. Poutine, la communauté internationale doit rester dans le cadre du droit international et prendre soin des civils.
 
"Quand le soi-disant monde civilisé attaque avec toute sa puissance un petit pays, détruit les infrastructures créées pendant des générations, je ne sais pas si c'est bien. Je n'aime pas cela", a-t-il conclu.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE