29/04/2011 17:19:49
Hilaire Kamga demande des explications la directrice de Sopecam
...Nous entendons ici dénoncer ce que nous qualifions de dilapidation des fonds publics au profit d’un parti et d’un homme, nous en voulons pour preuve, entre autres, ces grandes affiches estampillées Sopecam appelant à soutenir M. Paul Biya,...
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Madame la directrice de la Sopecam ,

Les citoyens camerounais que nous sommes, vous adressent leurs compliments et vous adressent par la même occasion une demande d’explication sur des actes par vous posés à la tête de la Sopecam

Les faits :

Nous avons suivi avec beaucoup d’attention les cérémonies de présentation des quatre volumes des “ appels à la candidature ” du pourtant déjà candidat M. Paul Biya à l’élection présidentielle d’octobre 2011, si l’on s’en tient à la dernière révision constitutionnelle au forceps, et aux statuts du parti Rdpc.

Les citoyen ont pris acte du déploiement de la logistique, du personnel, des fonds ainsi que de l’emblème de la Société Camerounaise de Presse et d’Edition (Sopecam), pour la réalisation de bout en bout d’un tel évènement.

De même, les citoyens avons bien constaté que la Sopecam  à inondé la ville de Yaoundé de grandes pancartes publicitaires faisant l’éloge du président du Rdpc.

Par ailleurs, une récente enquête réalisée entre le 02 janvier et 07 avril 2011 par un très sérieux cabinet d’études montre que le journal “Cameroon Tribune ” a consacré au seul Rdpc 96,28% de l’espace affecté aux partis politiques dans ces publications.

C’est donc fort de ces faits non orthodoxes que nous, citoyens camerounais, nous “ peuple ” camerounais, majoritairement en phase avec l’Offre Orange, adressons à madame la directrice de cette société d’Etat,  Marie-Claire Nana, la présente demande d’explication.


Pourquoi une demande d’explication ?

Parce que nous, citoyens camerounais étant les principaux pourvoyeurs des fonds grâce auxquels la Sopecam existe et fonctionne, sommes fondés à faire une telle demande d’explication en tant qu’employeurs, via l’Etat du Cameroun, des cadres de cette entreprise publique. Aussi, il est impossible que l’on nous oppose l’argument selon lequel l’organisation politique dénommée Rdpc aurait payé les frais relatifs à une telle production, car, nous n’avons jamais eu accès au suivi de la comptabilité de cette société, bien que nous y ayons droit en tant que légitimes propriétaires. De plus, il est de notoriété publique que les moyens de l’Etat sont arbitrairement mis au service du Parti-Etat dans notre Nation à la veille des échéances électorales.  

Nous entendons ici dénoncer ce que nous qualifions de dilapidation des fonds publics au profit d’un parti et d’un homme, nous en voulons pour preuve, entre autres, ces grandes affiches estampillées Sopecam appelant à soutenir M. Paul Biya,.

La Sopecam étant une société d’Etat financée par les citoyens camerounais, nous aimerions que dame Marie-Claire Nana nous éclaire sur les points suivants :

-  est-ce que le statut juridique de la Sopecam a changé entre temps à notre insu, c’est-à-dire à l’insu de son propriétaire, le peuple ?

-     Au nom de quoi se retrouve- t- elle engagée dans la promotion de l’image et des intérêts d’un parti et d’un candidat ?

-     Quel sort réserve- t- elle aux autres organismes concourant à l’expression du suffrage universel tel que stipulé par la constitution du pays ?

-     Quel sort réserve-t-elle aux publications de propagande des autres potentiels candidats à la présidence ?

-     Pouvez-vous rendre publics les documents comptables établissant la sincérité des opérations entre la Sopecam et le Rdpc ?
 
Pourquoi “ l’usage abusif de l’expression peuple ” ?

Nous, peuple camerounais, majoritairement derrière l’Offre Orange, souhaitons vous indiquer que l’expression “ Appel du peuple ” constitue en fait une véritable escroquerie politique et viole par ricochet notre constitution qui, en son article 2, fait du peuple un Tout. En tant que citoyens camerounais, élément de l’ensemble constitutionnel “ peuple ”, non signataires de vos “ appels ”, nous nous estimons abusés et escroqués par votre campagne.

Aussi, en attendant que par rectitude morale, vous corrigiez le titre de ces recueils, je vous saurais gré d’informer vos collègues du Rdpc que nous jouerons désormais sur votre propre terrain en précisant à l’opinion, (ce qui est pour nous une vérité) que le peuple camerounais est majoritairement derrière l’Offre Orange et ne se reconnaît pas dans ces “Appels ” de quelques-uns vivants ou mort.

Nous, peuple camerounais, Nous, les citoyens majoritairement engagés dans la dynamique Orange pour l’alternance en 2011 à travers les urnes, nous aussi, légitimes ayant-droits de la Sopecam au même titre que les militants du Rdpc, attendons des réponses de la part de l’intéressée dame Marie Claire Nana.

Madame la directrice, nous souhaitons que vous ne perdez pas de vue le fait que vous êtes comme nous citoyens camerounais, employé par l’Etat du Cameroun pour servir tous les citoyens camerounais. Le peuple, ce peuple que vous utilisez à tort et à travers, ce peuple qui dans une large proportion subit le système politique de votre parti qui l’asservit, ce peuple là n’entend plus ni digérer, ni tolérer de telles exactions non orthodoxes et susceptibles de biaiser le processus de dévolution du pouvoir suprême. Chaque citoyen, manipulateur des biens de l’Etat, de nos biens, sera comptable en temps opportun de ses actions, et malheur à celui, celle ou ceux qui, par leurs actions, contribueront à dénaturer la prochaine élection présidentielle.

Très patriotiquement

Pour les citoyens non concernés par l’Appel du “ Peuple ”

 

**Citoyen, mandataire de l’Offre Orange

Email : hilaire.kamga@offreorange.org

Hilaire Kamga

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE