02/05/2011 13:18:56
Oussama ben Laden a été tué
WASHINGTON — L'homme le plus recherché du monde est mort: le chef du réseau terroriste Al-Qaïda Oussama ben Laden, cerveau présumé des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, a été tué dans la nuit de dimanche à lundi lors d'une opération de l'armée américaine au Pakistan.
AP
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

WASHINGTON — L'homme le plus recherché du monde est mort: le chef du réseau terroriste Al-Qaïda Oussama ben Laden, cerveau présumé des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, a été tué dans la nuit de dimanche à lundi lors d'une opération de l'armée américaine au Pakistan.

Sa mort met fin à une traque planétaire de plus de dix ans et survient quelques mois seulement avant le dixième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, orchestrés par Al-Qaïda. Cette annonce a provoqué des rassemblements de joie devant la Maison Blanche à Washington et à New York, notamment à Ground Zero, site des deux tours du World Trade Center. Certains brandissaient des drapeaux américains et scandaient "USA, USA".

"Justice est faite", a déclaré le président américain Barack Obama lors d'une allocation depuis la Maison Blanche vers 5h30 (heure de Paris). La mort d'Oussama ben Laden est "notre plus grande réussite à ce jour dans notre combat contre Al-Qaïda", a-t-il dit. Prudent, il a toutefois prévenu que "sa mort ne marque pas la fin de nos efforts". "Il n'y a aucun doute qu'Al-Qaïda poursuivra ses attaques contre nous. Nous devons et nous resterons vigilants".

Le président Obama a déclaré avoir donné personnellement le feu vert à l'opération et, selon un haut responsable de l'administration, il aurait donné son accord vendredi. Il avait écourté dimanche une journée de golf pour rejoindre la Maison Blanche et assister à une réunion sur les derniers préparatifs avant l'assaut. Deux heures plus tard, il apprenait que Ben Laden avait été provisoirement identifié. C'est le directeur de la CIA Leon Panetta lui-même qui a dirigé les opérations.

Le milliardaire saoudien déchu est le cerveau présumé des attentats du 11 septembre 2001, au cours desquels deux avions détournés avaient percuté les tours jumelles du World Trade Center à New York. Un troisième appareil avait frappé le Pentagone à Washington, tandis qu'un quatrième avion s'était écrasé dans la campagne à Shanksville (Pennsylvanie, côte est). Quelque 3.000 personnes périrent dans ces attentats.

Appuyée par quatre hélicoptères, une petite équipe des Navy Seals, les forces spéciales américaines, a abattu Ben Laden d'une balle dans la tête dans la nuit de dimanche à lundi, à l'intérieur d'un complexe situé à Abbottabat, à une centaine de kilomètres au nord de la capitale Islamabad, ont précisé des responsables américains et pakistanais. Le chef d'Al-Qaïda a été identifié par reconnaissance faciale. On ignorait si des prélèvements ADN avaient été effectués.

Le commando américain, qui a agi en une quarantaine de minutes, s'est emparé de sa dépouille. Selon des responsables américains, son corps a ensuite été immergé en mer, conformément à la tradition islamique.

Trois hommes ont également été tués, dont un des fils de Ben Laden, et une femme qui aurait été utilisée comme bouclier humain. Deux autres femmes ont été blessées dans l'assaut. Le Pakistan a indiqué par la suite qu'il s'agissait d'une mission américaine. Aucun civil ni Américain n'a été tué dans les combats.

S'appuyant sur des informations obtenues auprès de terroristes présumés détenus par les Etats-Unis, les services de renseignements américains savaient depuis des années qu'Oussama ben Laden faisait confiance à un membre d'Al-Qaïda en particulier, qui selon eux vivait et se cachait avec lui. En novembre, des responsables américains ont découvert où ce proche vivait, dans un immense complexe fortifié entouré de murs de près de 5,5m de haut. Il y avait deux portails de sécurité mais la demeure ne possédait ni téléphone ou Internet.

Les services de renseignements étaient parvenus à la conclusion que le complexe, d'une valeur d'un million de dollars, devait abriter un important terroriste. Des experts de la CIA ont fini par conclure après de nombreuses hésitations qu'il ne pouvait s'agir que d'Oussama ben Laden.

L'opération s'est déroulée dans le secret le plus total, et aucun responsable étranger n'avait été informé au préalable. Seul un cercle restreint de l'administration américaine était au courant. Mais quelques heures après l'annonce de la mort d'Oussama ben Laden, des responsables pakistanais et un témoin ont donné de plus amples détails sur l'assaut. Ils ont raconté qu'un des gardes du corps du chef d'Al-Qaïda posté sur le toit avait tiré en direction des forces spéciales et qu'un des hélicoptères s'était écrasé.

Des flammes pouvaient être vues après l'assaut contre le complexe, situé à une centaine de mètres seulement d'une école militaire pakistanaise. Un témoin a raconté avoir entendu un "bruit assourdissant, suivi par des tirs d'armes lourdes". "Puis les tirs ont cessé. Il y a de nouveau eu des bruits assourdissants, et ensuite une énorme explosion", a expliqué Mohammad Haroon Rasheed. "Le matin, quand nous sommes allés voir ce qui s'était passé, il y avait des débris d'hélicoptères dans un champ".

Reste maintenant à savoir quel sera l'impact de cette mort sur l'avenir d'Al-Qaïda, alors que la principale menace terroriste contre les occidentaux se situe désormais au Yémen. La branche yéménite d'Al-Qaïda a en effet mené plusieurs opérations sans implication directe de Ben Laden. Les responsables américains ont par ailleurs refusé de donner des éléments sur le lieu où pourrait se trouver le No2 du réseau, Ayman al-Zawahri.

Malgré cette victoire importante dans leur lutte contre le terrorisme, les Etats-Unis sont restés prudents. Peu après le discours de Barack Obama, le Département d'Etat a ainsi placé en état d'alerte ses ambassades et mis en garde ses ressortissants contre le risque de représailles.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE