19/05/2011 13:12:54
20 mai: Kah Walla interdite de défiler à Yaoundé
«Ces tracasseries administratives sont inadmissibles. L’administration a peur de notre parti. Je pense que ces gens-là on appris que je vais défiler à Yaoundé devant M. Biya. C’est ce qui explique ces obstructions»...
Mutations
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le préfet du Mfoundi invoque le non respect du délai du dépôt de déclaration alors que la candidate à la présidentielle dit avoir respecté les délais. Le Cameroon people’s party (Cpp) ne participera pas au défilé marquant l’anniversaire de l’Etat unitaire à Yaoundé demain devant le chef de l’Etat, Paul Biya. Le parti dont Kah Walla, candidate déclarée à l’élection présidentielle, est la chairperson du conseil national, s’est vu signifié cette décision hier par le préfet du Mfoundi, Joseph Claude Tsila. «J’ai l’honneur de vous informer que votre parti n’a pas été retenu pour participer au défilé organisé à l’occasion de la célébration de la 39e édition à la fête nationale de l’unité à Yaoundé, motif pris de ce que votre déclaration déposée dans mes services le 13 mai est parvenue après la date-limite fixée au 29 avril 2011 à 15h30», écrit M. Tsila. Faux, rétorque Kah Walla. «Nous avons déposé notre lettre le 13 avril 2011 dans les services du préfet du Mfoundi avec décharge. Depuis lors, nous avons participé à toutes les réunions préparatoires au défilé.

C’est au moment de participer aux répétitions aujourd’hui [hier, 18 avril] qu’on nous a informé que nous n’étions pas en règle. Mes collaborateurs sont repartis vers le préfet du Mfoundi. Mais après plus de 4h d’attente, ils n’ont pas été reçus»
, s’emporte la présidente de «Cameroun Ô’Bosso».

Pour qui cette restriction privera de défilé dans la capitale 2000 jeunes acquis à sa cause. «Ces tracasseries administratives sont inadmissibles. L’administration a peur de notre parti. Je pense que ces gens-là on appris que je vais défiler à Yaoundé devant M. Biya. C’est ce qui explique ces obstructions». La chairperson du conseil national du Cpp révèle du reste que sa formation politique n’a pas déposé de déclaration pour défiler à Douala. Mais uniquement à Yaoundé, Bamenda et Kumba. S’agissant des deux dernières villes citées, Kah Walla informe que le parti n’a pas reçu de notification d’interdiction. Pour édifier l’opinion sur la question, la présidentiable, qui rentre d’une tournée d’explication de sa candidature dans le grand Nord, annonce une conférence de presse ce jour à Yaoundé.

Rappelons que c’est au cours de son congrès extraordinaire du 30 avril dernier que le Cpp a investi la présidente de l’association «Cameroun Ô’Bosso» pour la prochaine élection présidentielle prévue en octobre prochain. Entrée en politique en 2007 à la faveur des élections législatives et municipales d’où elle sortira avec un mandat de conseillère municipale de Douala 1er, Kah Walla est l’un des premiers leaders à déclarer sa candidature à la Présidentielle de 2011.

A la tête de l’entreprise dénommée «Stratégies» depuis 15 ans, elle s’est engagée pour la construction des systèmes qui respectent l’intégrité et stimulent le meilleur de chacun. C’est ainsi qu’elle crée l’association «Cameroun Ô’Bosso» en 2008 dont les objectifs sont l’organisation des groupes sociaux pour la défense de leur intérêts spécifiques afin de participer à mettre en place un système de gouvernance efficace et durable qui intègre les intérêts de l’ensemble de la société. Depuis, «Cameroun Ô’Bosso» a posé des actes pour la participation démocratique des citoyens. En témoigne, le plaidoyer pour la réforme du système électoral dont le dernier acte en date est la signature, le 26 mars 2011, d’une plate forme de revendications communes avec une vingtaine d’autres acteurs du monde politique et de la société civile.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE