13/07/2019 23:57:32
Cameroun- Kondengui : Des condamnés à mort mis à contribution pour attaquer les prisonniers politiques pro-Kamto cette nuit à 2 H?

On s'acheminerait vers un "traitement final" du cas Maurice Kamto, du nom de cette bête noire du régime Biya. Lequel, plus qu'à son tour, tient à faire en sorte que force revienne à... la force de l'expérience de la force brutale.

© Correspondance
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille





On s'acheminerait vers un "traitement final" du cas Maurice Kamto, du nom de cette bête noire du régime Biya. Lequel, plus qu'à son tour, tient à faire en sorte que force revienne à... la force de l'expérience de la force brutale.

A cet effet, la direction de la prison de Kondengui aurait été mise à contribution pour multiplier des incidents en milieu carcéral pouvant donner lieu à des échauffourées meurtrières entre elle (soutenue par certains de ses pensionnaires dangereux)  et les prisonniers politiques pro-Kamto de ce pénitencier.

C'est donc très grave, car la nouvelle qui nous est parvenue il y a un peu plus d'une heure, et qui a été relayée sur son mur par l'observateur et activiste résistant Martin Tajo, tombe alors que sont évoquées de manière de plus en plus insistante et précise, des manœuvres visant à mettre fin à la vie du Pr. Kamto, prisonnier personnel de son adversaire malheureux à la présidentielle de 2018, Paul Biya, ou, visant à tout le moins à le compromettre en déposant des objets prohibés dans sa cellule ou celle de l'un de ses codétenus, afin de justifier le sort funeste que le clan ayant perpétré le hold-up électoral lui prépare.

Cliquez sur le lien ci-après pour prendre connaissance du post de Martin Tajo sur sa page MTO, à lire attentivement, pour rester vigilant toute cette nuit, car une tragédie pourrait se produire à la prison de Kondengui : https://www.facebook.com/MartinTajoofficiel/photos/a.2365734506830168/2836996043037343/


Nafissetou Ibrahima Oumou

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE