22/08/2019 16:27:54
Cameroun/mutinerie à la prison de Buea- 1 mort, 3 disparus, 76 blessés : Les vrais chiffres du massacre font mentir le gouvernement

Une enquête révèle le massacre auquel se sont livrées les forces de répression sur les détenus de la prison de Buea qui réclamaient l'amélioration de leurs conditions  et la célérité dans le traitement des affaires de ceux qui ne sont pas encore condamnés...

TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille




Une enquête révèle le massacre auquel se sont livrées les forces de répression sur les détenus de la prison de Buea qui réclamaient l'amélioration de leurs conditions  et la célérité dans le traitement des affaires de ceux qui ne sont pas encore condamnés et qui pour certains, y sont en violation -par les autorités- de la loi sur la procédure pénale.

En effet, comme lors de la mutinerie du 21 juillet à la prison centrale de Yaoundé où il avait annoncé qu'il n'y avait pas eu de mort, alors que des sources pénitentiaires en annonçaient au moins quatre, le ministre René Sadi, s'était également empressé de déclarer que le soulèvement de la prison de Buea n'avait pas fait de pertes en vies humaines, mais seulement quelques blessés. Un mois plus tard, force est de constater que seul le mot "archifaux" suffit pour qualifier les dires du digne et  lointain successeur du tristement célèbre "Zéro mort"*.

René Sadi, Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement avait alors fait état d'un bilan  de 45 blessés dont deux éléments des forces de sécurité à la suite de la grève des détenus de Buea survenue 24 heures seulement après le soulèvement des prisonniers de Kondengui (Yaoundé).

Comme en 1991 où le "zéro mort" du ministre de la Communication Augustin Kontchou Koumegni pendant le soulèvement estudiantin se heurta à la réalité des chiffres des organisations de défense des droits de l'homme, associations estudiantines et témoins oculaires faisant état de plus de 80 morts, le  zéro mort implicite de René Sadi pourrait prendre les allures du chiffre 4 au moins, tandis que « 45 blessés » serait synonyme de plus de 76.

On peut en juger par la liste ci-dessous des blessés, morts et/ou portés disparus, communiqués par le journal "The Post".

Les blessés :
 
1. Onuwel Rame
2. Musango Louise Njie
3. Ngu Yanick
4. Ekolle Epie Antony
5. Chamanga Destene
6. Disco T Peter
7. Budi Diland Bright
8. Melong Silas
9. Anode Opel
10. Buche Roger
11. Epie George
12. Epie Anthony
13. Njume Denis
14. Tangi Eric
15. Aga Omega
16. Wanki Charles
17. Mola Njie
18. Ekwe Darlington
19. Chi Louis
20. Enongene
21. Ntoko Eliajah
22. Dominick Eta
23. Sakwe Henry
24. David Samuel
25. Neba Eugine
26. Njemon Nedrick
27. Buma Alfred
28. Njeck Veness
29. Moka Steven
30. Loise Njie Musango
31. Bryan
32. Situng Richard
33. Nana Betrand Mboa Clement
34. Njingfact Vincent
35. Lijuke Joseph
36. Adeh Penuel
37.Afor Bronu
38. Ekoko Kingston
39. Mendi Dickson
40. Enyingangt Johnson
41. Ukanga Frankline
42. Kum Robert
43. Bem Bless
44. Afo Serge
45. Aning Alain
46. Echa Noir
47. Tayong Innocent
48. Efuba Fritz
49. Amikeng Atabong
50. Sylvester Abesu
51. Mafani Johnson
52. Tem Levis
53. Alihze Discat
54. Efamba Mathais Micheal
55. Batche Stanley
56. Dione Henney
57. Kidd Alian
58. Ebako Francis
59. Bertand David
60. Mbochafi Benn Lyttle
61. Abako Francis Aztah
62. Alihze Discat
63. Nehem Miah
64. Dione Henney
65. Ngeh Nelson
66. Mounchou Derick
67. Shy Rolland
68. Fotsy Lionnel
69. Thuma Youmbe Paul Karzeng
70. Ehabe Sone
71. Mola Ngale Abegi
72. Hanga Oniga
73. Opeh Manje
74. Njume Denise
75. Nshom Precious
76. Egbe Genessis

Morts

1.    Pa Gerald Njie (60 years) dont le corps se trouve actuellement à la morgue de l'hôpital régional de Buea

Disparus

1.    2 Amougou Frank Joel
2.    3 Eni Effiong
3.    4 non identifié

Bob Ayuk

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE