23/08/2019 10:50:48
Wilfried Ekanga s'en prend au président "Biyadégradable" du Cameroun, "le seul lion dont la crinière présente une calvitie" (Tribune)

Dans sa dernière sortie, le partisan du Pr. Kamto plaint les Camerounais se résignant en plein 21ème siècle à ployer sous un système hitlérien qui ne leur laisse que le choix d'aduler Paul Biya ou… d'adorer Biya Paul, alors que même les peuples du Maghreb ont presque tous chassé leurs tyrans, plus puissants et parfois moins détestables au regard de leur passé nationaliste et/ou panafricaniste que Paul Biya. A l'instar de Kadhafi (Libye) et Bouteflika (Algérie).

TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille




Dans sa dernière sortie, le partisan du Pr. Kamto plaint les Camerounais se résignant en plein 21ème siècle à ployer sous un système hitlérien qui ne leur laisse que le choix d'aduler Paul Biya ou… d'adorer Biya Paul, alors que même les peuples du Maghreb ont presque tous chassé leurs tyrans, plus puissants et parfois moins détestables au regard de leur
passé nationaliste et/ou panafricaniste que Paul Biya. A l'instar de Kadhafi (Libye) et Bouteflika (Algérie).

Ci-dessous, l'intégralité du texte de l'Ami Politique du plus illustre des prisonniers politiques du Cameroun et d'Afrique de l'heure.

« Vous vivez dans une république hitlerienne qui n'a pas sa place au XXIe siècle »

«Valsero , Ndjamen , Nzongang ... POURQUOI LES DÉTENUS MRC NE REGRETTENT RIEN ?

On va faire un petit exercice : celui auquel 90% des biyayistes ne sont pas habitués, à savoir : réfléchir de façon mature et cohérente. (D'ailleurs vous allez voir leurs commentaires en réaction à ce texte et vous comprendrez ).

Nous allons commencer par poser la question : « POURQUOI LES DÉTENUS DU MRC NE REGRETTENT RIEN ? »

Oui, réfléchissez un instant. Depuis le 26 janvier 2019, cela fait 8 mois que des centaines de Camerounais sont incarcérés à cause de Maurice Kamto. A cela s'ajoutent les détenus des marches du 1er et du 8 juin. Mais depuis lors, ni les premiers, ni ceux qu'on a récemment libérés, PERSONNE n'a à ce jour retourné sa veste. PERSONNE n'est monté au créneau pour dire : « Je me suis trompé sur Maurice Kamto. J'abandonne et je suis désormais derrière Paul Biya, le seul vrai président. »

Ça ne vous intrigue pas ? Vous ne trouvez pas ça incroyable et à la limite magique ?

Quand je songe à Flore Mboussi ou à Gaetan Ngankam, j'ai plutôt l'impression que leur détermination a augmentée depuis leur libération. Ils sont littéralement en feu ! MAIS COMMENT EST-CE POSSIBLE ?

Je ramène cette question aujourd'hui, car lorsque j'ai rédigé mon hommage à ce cher Valsero il y a dix jours, quelques biyayistes (dont le seul exploit est d'avoir aboli l'option « HONTE » dans leur vie) sont venus écrire : « Bien fait pour lui! Qui l'a d'abord envoyé ! ». D'autres parlaient comme si l'intéressé venait de mourir : « On lui avait bien dit de laisser les affaires de Kamto là. Voilà maintenant ».

Et c'est ce qu'ils pensent pour tous ceux qui sont actuellement entre les griffes de leur lion. Le seul lion dont la crinière présente une calvitie.

Et moi dans tout ça je me - et je vous - pose la question : MAIS QUI VOUS A DIT QUE NOS AMIS REGRETTENT ?

Et c'est ici que l'exercice devient compliqué. Réfléchissons ensemble. Demandez-vous plutôt : « Qu'est-ce qui a motivé ces gens dans leur combat ? ». La réponse va vous aider à y voir plus clair. Et la réponse est : « Ils veulent se débarrasser d'un État qui opprime ses citoyens par la barbarie policière, et qui triche aux élections, assisté par de faux observateurs étrangers, et un Conseil Constitutionnel formé de membres du parti au pouvoir. »

Entre autres choses.

Et maintenant, demandez-vous : « Comment pourraient-ils abandonner leur lutte alors qu'ils sont en train de subir exactement ce pourquoi ils se battent ? ». En français facile : « Si mon but est de mettre fin aux tortures en prison, comment puis-je changer d'avis alors même que je suis entrain de me faire torturer en prison ? ». C'est totalement illogique ! Si je combats le viol, et qu'un jour ma femme se fait violer sous mes yeux, vais-je jeter l'éponge ou plutôt m'engager davantage contre ce fléau ?

Si tu as compris, saches que c'est exactement ce qui explique que le moral de nos braves hommes et femmes de Kondengui soit resté de marbre jusqu'à ce jour. Ça vous dépasse totalement, or, ce n'était pas compliqué.

Chaque jour que vous me dites : « Viens encore ici au Cameroun on voit. Tu vas subir le même sort », vous m'encouragez davantage à m'opposer à Paul Biya et à la sauvagerie policière. J'en arrive même à me demander par quel tour de magie crevettonien vous voulez que j'abandonne mon activisme, alors que vous me confirmez de votre propre bouche que mon combat a toute sa raison d'être. C'est h-a-l-l-u-c-i-n-a-n-t !

Qui voudrait d'un pays barbare qui animalise ses propres citoyens ? A ce niveau, c'est moi qui ne comprends pas. D'ailleurs j'espère que vous vous comprenez vous-mêmes.

Chaque jour qui passe donne raison à Kamto , à Valsero, à Penda Ekoka et aux autres. Vous vivez dans une république hitlerienne qui n'a pas sa place au XXIe siècle. Vous ne devez votre illusion de liberté qu'au fait que vous n'osez pas revendiquer sérieusement vos droits à une vie meilleure et à un État protecteur. Tu sais que tes marches ne seront permises que quand tu diras « Paul Biya ayop! », tu sais que tu n'as pas le droit de dire les choses comme tu les penses, mais tu continues de te croire libre.



Il n'y a pas de pire mensonge que celui qu'on s'inflige à soi-même.

Il y a quelques jours, les Etats-Unis ont décidé d'augmenter de 10% la valeur de l'impôt sur les importations chinoises. En réaction immédiate, la Chine a procédé à une dévaluation de sa monnaie, le Yuan (qui est donc passé à 1 Dollar = 7 yuan et des poussières , soit le plus bas niveau depuis 4 ans). Conséquence : les produits chinois sont devenus encore moins chers (et donc plus compétitifs) sur le marché international qu'ils ne l'étaient déjà, Ce qui met les USA davantage en difficulté avec un déficit de 420 milliards de dollars qu'ils perdent face à la Chine.

Parce que la Chine a LE CONTRÔLE DE SA MONNAIE

Quand tu iras faire une marche à Yaoundé contre le franc CFA, tu pourras dire que tu es dans un État de droit, un pays libre. Pour l'instant, soutiens ton cher Biya dans le silence et accepte que d'autres sont prêts à mourir pour ce qu'ils croient juste. Ce n'est pas avec ton corps qu'ils sont torturés, même s'ils le font pour toi et que tu es trop borné pour t'en rendre compte. Le combat pour la justice sociale est un sacerdoce qui ne se termine qu'une fois le but atteint.

En attendant, évite donc de mourir avant Kamto, Valsero et les autres. Leur résistance risque de s'étaler au-delà des limites de ta propre vie. Et il en sera ainsi pour tous ceux qu'on a arrêtés et qu'on arrêtera. Certains de leurs tortionnaires partiront avant eux. C'est ça la magie de la résistance.


EKANGA ELANGA CLAUDE WILFRIED

( Parmi les prières que Dieu n'exauce pas, il y a celle-ci : « Seigneur faites que celui qui me tuera ne meure jamais » )»

Claude Wilfried Ekanga Ekanga

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE