23/08/2019 13:48:52
Condamnation à vie d'Ayuk Tabe & C° : Sam Séverin Ango dénonce l'incapacité du régime de mener une politique d'apaisement

Invité jeudi de  ABK radio, le journaliste et analyste politique Sam Séverin Ango a livré ses craintes relativement au verdict du Tribunal militaire dans l'affaire opposant le gouvernement camerounais à travers le parquet militaire au leader  séparatistes anglophone, Ayuk Tabe Julius et ses neufs compagnons.

TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille



Invité jeudi de  ABK radio, le journaliste et analyste politique Sam Séverin Ango a livré ses craintes relativement au verdict du Tribunal militaire dans l'affaire opposant le gouvernement camerounais à travers le parquet militaire au leader  séparatistes anglophone, Ayuk Tabe Julius et ses neufs compagnons.

Responsable de la communication lors de la campagne électorale en 2018 de l'ancien candidat à la présidentielle, Franklin Afanwi Ndifor, Sam Severin Ango était l'invité jeudi  de ABK Matin et du rendez-vous de l'info augmentée sur cette radio émettant en modulation de fréquence dans la capitale économique du Cameroun. Il a fait état de son appréhension suite au verdict du Tribunal sanctionnant le procès des leaders séparatistes anglophones. 

Un verdict prévisible selon Sam Severin Ango, qui pense qu'on ne pouvait s'attendre à mieux, compte tenu des dispositions va-t-en guerre du régime, mais redoute surtout que cette inconséquence produise l'effet contraire à celui escompté : « Je ne suis pas surpris par la sentence du tribunal militaire concernant la condamnation d'AYUK TABE et Compagnie...la justice militaire est inféodée et va au-delà de son rôle...nous sommes dans un État qui est en train de couler et ceux qui prennent des décisions ne savent pas ce qui se passe  sur la scène internationale....ne soyez pas surpris de voir une nouvelle escalade de tueries et d'horreur dans les zones anglophones dans les jours à venir...nous sommes en 2019 et le pouvoir est dos au mur au Cameroun ».
La faute à la justice camerounaise qui ne l'est que de nom, puisque assujettie à l'exécutif :

« Le pouvoir judiciaire n'est pas indépendant au Cameroun et c'est une justice à plusieurs vitesse...il n'y a pas d'indépendance judiciaire n'allez pas rêver...Avec AYUK TABE condamné, il n'y aura plus de dialogue du tout et je crois que cette condamnation sera revue...attendez-vous à de nouveaux rebondissements »

, fait-il remarquer, avant de conclure que « ce gouvernement montre l'échec d'une politique capable de nous amener vers l'apaisement ».

Ndam Njoya Nzoméné

Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE