13/06/2011 03:14:13
Délinquence: Alexandre Song Billong accusé pour coups et blessures
La scène se serait produite dans la nuit du mardi, 7 juin dans un snack de la ville de Douala. Le plaignant, un étudiant, dit avoir été roué de coups par l’international camerounais d’Arsenal en Angleterre.
Cameroonvoice/Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le plaignant, Mouaha Ludovic Achille a été reçu par Chris Wes dans le cadre de l'émission "Multisport" du dimanche 12 Juin 2011. Nous publions ci dessous un extrait de sa déclaration. L'intégralité de l'émission peut être consulté dans la section podcast de notre site (Chris Wes-Multisport 12 Juin 2011)



La scène se serait produite dans la nuit du mardi, 7 juin dans un snack de la ville de Douala. Le plaignant, un étudiant, dit avoir été roué de coups par l’international camerounais d’Arsenal en Angleterre.

C’est un jeune homme qui pousse quelques cris de douleur au moment de s’installer sur les commodités de la conversation de la rédaction centrale du journal Le Messager, dimanche 12 juin 2011 dans l’après-midi. Mouaha Ludovic Achille est venu au siège social de notre quotidien, faire part de la mésaventure qu’il a eue dans la nuit du mardi 7 juin 2011. L’étudiant en master 1 droit public interne à l’université de Douala accuse Alexandre Song Billong de l’avoir roué de coups de poings, alors qu’il prenait un verre en compagnie de sa copine et deux autres proches dans un snack au quartier chaud de Deido.

D’où la citation directe servie le 10 juin 2011 à Song Billong Alexandre par maître J.P. Marcelle Ekindi, huissier de justice, 6ème charge près la Cour d’appel du Littoral et les tribunaux de Douala à la requête du plaignant, Mouaha Ludovic Achille. Selon les termes de la citation directe, l’international camerounais, Alexandre Song Billong, pensionnaire d’Arsenal, club anglais de la Premier league, doit comparaître jeudi le 16 juin 2011 par devant le tribunal de première instance de Douala Bonanjo, statuant en matière correctionnelle.

Pour la petite histoire, Mouaha Ludovic Achille raconte qu’ «aux environs de 23 heures, sa copine s’est retirée dans les toilettes. Après quinze minutes d’attendre, il décide de la rejoindre pour savoir ce qui ne va pas. A l’entrée des toilettes, deux individus postés me bloquent en me disant que je ne peux entrer parce qu’Alexandre Song Billong y est. Je ne savais même pas qu’il était dans le snack. Alors je leur demande si c’est la raison pour laquelle on doit me bloquer, et retenir ma copine depuis une quinzaine de minutes. Sur ces entrefaites, le footballeur, tout furieux, sort et commence à me larguer des coups de poings. Les Deux individus m’ont transporté brutalement vers l’extérieur pendant que j’encaissais des coups. Je me suis retrouvé dans une rigole alors qu’il ne faisait que me rouer de coups de poings. Il a fallu l’intervention des éléments du commissariat de sécurité publique du 9ème arrondissement pour que je sorte de ses griffes. Après, je me suis rendu à l’hôpital où on m’a administré des soins, des anti-inflammatoires et autres produits contre les douleurs et les maux de tête». Après le passage dans une formation hospitalière, Mouaha Ludovic Achille se rend au commissariat du 9eme arrondissement pour y déposer une plainte contre Alexandre Song Billong pour coups et blessures. Au secrétariat où il est reçu dit-il, par un homme en civil svelte de teint noir, on reçoit sa plainte sans une décharge. Interrogé, son interlocuteur le rassure plutôt. Plus tard, selon les dires du plaignant, un coup de fil au commissariat lui fait savoir qu’il n’y a aucune trace de la plainte. Un détour à l’hôpital de district de Deido suffit au Dr Tangam Ouambo Tertullien, médecin pour délivrer un certificat médical qui atteste après examen que Mouaha souffre de « vertiges, trouble de sommeil, céphalées...»

Joints au téléphone, certains proches d’Alexandre Song Billong qui a séjourné au Cameroun entre autres, dans le cadre de ses obligations avec une  société de téléphonie mobile de la place, affirment que le footballeur est en Suisse et que son calme et le sens du respect qui le caractérisent ne peuvent pas le pousser à poser de tels actes. Au sujet de la citation directe, ils reconnaissent l’existence du document et expliquent plutôt que c’est Alexandre Song Billong qui a été agressé par le plaignant dans cette affaire.

A l’unisson, les proches du Gunner déclarent qu’il s’agit d’un «complot ourdi par qui on sait» pour nuire à l’image du joueur d’Arsenal. En substance, une des connaissances de Song déclare sous anonymat qu’ «il s’agit d’un complot. Vous n’êtes pas le premier journaliste à appeler. Il se passe seulement  qu’Alexandre Song était dans un snack avec ses amis lorsqu’une jeune fille est venue vers lui pour lui faire des déclarations et solliciter des autographes et autres contacts. Un jeune homme énervé est monté sur leur table et s’est mis à vociférer. Ses amis et sa garde rapprochée ont saisi le bonhomme. Alexandre Song est sorti et a quitté tout simplement les lieux.  Il n’y a eu aucun échange physique ou oral entre Alexandre et le jeune homme en question. Alexandre n’a frappé personne. Avant son départ du Cameroun, il a pensé à une plainte pour dénonciation calomnieuse et diffamation. Nous lui avons demandé de laisser tomber», explique-t-on.

Au regard des différents témoignages contradictoires, démêler l’écheveau dans cette affaire ne sera pas une sinécure. En tout cas, les instances judiciaires vont y plancher dès jeudi prochain afin que lumière soit faite et que la vérité éclate au grand jour. A suivre…

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE