17/06/2011 18:13:57
Mort suspecte de 10 Belges au Cameroun
Le parquet fédéral belge a ouvert une enquête judiciaire sur la mort au Cameroun par empoisonnement présumé de 10 ressortissants belges qui étaient venu ici rejoindre, chacun, une âme soeur rencontrée sur internet.
mutations/dernières nouvelles
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Le parquet fédéral belge a ouvert une enquête judiciaire sur la mort au Cameroun par empoisonnement présumé de 10 ressortissants belges qui étaient venu ici rejoindre, chacun, une âme soeur rencontrée sur internet.

Selon le quotidien belge Les dernières Nouvelles, des informations de sources diplomatiques belges en poste à Yaoundé et reçues à Bruxelles ont été transmises par le ministère des  Affaires étrangères belges au parquet fédéral. "Selon ces informations contenues dans une note intitulée Dénonciation de décès suspects de ressortissants belges au Cameroun , dix ressortissants belges s’étant rendus dans ce pays situé en partie francophone d’Afrique occidentale pourraient y avoir été tués, par empoisonnement", écrit notre confrère.

L’information aurait été confirmée à Bruxelles par Mme Lieve Pellens (photo), porte-parole du parquet fédéral et  par Michel Malherbe, porte-parole du ministère des Affaires étrangères. La police fédérale belge est également informée selon Les Dernière Nouvelles. Les victimes, dont les identités sont connues, s’étaient toutes rendues au Cameroun dans le but d'y rejoindre une probable future épouse rencontrée sur le web.

Une information judiciaire a été ouverte par le parquet fédéral belge qui chercche à obtenir un maximum d'informations sur l'affaire. Selon notre confrère Les Dernières Nouvelles, une première note diplomatique rédigée à Yaoundé est parvenue “à la mi-février” à Bruxelles. Cette note révèle que neuf Belges parfaitement identifiés sont mort au Cameroun dans des circonstances similaires. Ces décès datent de 2005 mais se seraient étalés sur plusieurs années. Le dernier en date de ces morts suspectes figurant dans la note diplomatique rédigée en février 2011 est celui d'un dixième ressortissant belge venu au Cameroun pour les même raisons et mort dans les mêmes circonstances. Il convient d'indiquer qu'en janvier 2011, un steward belge de SN Brussels est mort en plein vol dans les toilettes d'un avion en provenance du Cameroun. Mais son nom ne figure pas sur le liste du parquet.

L'un des premiers cas connus en Belgique de ces décès étranges, est celui de Mickaël P, vers la fin mai 2005. Agé de 30 ans il a trouvé la mort au Cameroun où il avait débarqué pour y rencontrer Nadège et l’épouser. Le couple avait sympathisé sur internet. Dans un témoignage sur les ondes d'Europe 1, une radio française, Willy, un proche de la victime raconte que Nadège lui aurait promis un travail et un appartement. "Sur place, raconte ce proche, la Camerounaise agée de 24 ans l’avait invité à visiter sa famille dans le village de sa mère. Lors de son dernier contact avec la Belgique, Michaël affirmait que la jeune femme lui avait fait manger “beaucoup trop de plantes de style aphrodisiaque et autres”. il nous a dit qu'elle lui faisait manger énormément de plantes et de racines qu'elle ramassait au bord de la route", explique Willy sur Europe 1.

Trois jours plus tard la famille de Mickaël apprenait son décès. Les résultats de l'autopsie pratiquée révèlent que "la rate était explosée et le foie avait triplé de volume", d'après le père de Mickaël cité par Europe 1. La piste de l'empoisonnement est fortement privilégiée. Quant aux motifs, faut-il y voir la quête par nos soeurs de l'éventuel héritage d'une fortune supposée détenue par ces blancs? L'enquête du parquet fédéral doit en tout s'efforcer de démeler les noeuds de cette affaire étrange à mettre une fois de plus au passif de l'image du Cameroun à l'étranger.

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE