20/06/2011 03:15:37
Appel candidature:Chefs religieux et intellectuels supplient Paul Biya
Pour ces élites la représentation du chef de l’Etat sortant constitue un « virage historique » pour la paix et la stabilité du Cameroun.
Le Messager
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Pour ces élites la représentation du chef de l’Etat sortant constitue un « virage historique » pour la paix et la stabilité du Cameroun.

Après la publication de quatre tomes des appels à candidatures adressés par des militants au président national du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) pour se présenter à l’élection présidentielle qui devrait se tenir en octobre prochain, une nouvelle étape vient d’être franchie dans la région du Littoral. C’est à l’esplanade du stade omnisport de Douala que le coordonnateur des activités du Rdpc dans le Wouri, Thomas Tobbo Eyoum et la maire de la commune urbaine d’arrondissement de Douala Ve, Françoise Foning, ont réuni quelques militants de ce parti mais surtout les représentants des chefferies traditionnelles, des prêtres, pasteurs et imams ainsi que des intellectuels pour appeler le président national du Rdpc et chef de l’Etat à se présenter à la candidature au poste de Président de la République à la prochaine élection présidentielle.

C’est dans cette optique que les co-directeurs de la prière oeucuménique  imposée à l’assistance de cette grande parade, qui s’est tenue le 18 juin dernier, ont tenu à demander «à Dieu d’égarer tous ceux qui sont contre la paix et la stabilité au Cameroun. Des acquis que le pays doit à la sagesse et l’intelligence du président Paul Biya et de tous ceux qui ont la responsabilité du projet de société initié par le chef de l’Etat qui bénéficie de l’amour de Dieu.» En outre, les célébrants de la prière oeucuménique, préalable au meeting organisé par le Rdpc à Douala, demandent à Dieu de bénir Paul Biya, «le seul candidat capable d’assurer l’unité nationale du Cameroun.»

Sans grande surprise, le maire de la commune urbaine d’arrondissement de Douala 1er, Jean-Jacques Lengue Malapa va prôner «la détermination du Rdpc à conserver le pouvoir.» Question selon l’édile de la commune hôte de l’évènement de plébisciter le candidat naturel du parti des flammes. «Les militants du Rdpc n’attendent que le signal de la course pour plébisciter leur champion. Le talentueux, prestigieux et omniprésent Président de la République , Paul Biya.» Une attitude partagée par «le chef supérieur de la communauté du Centre, du Sud et de l’Est.» Qui précise que la position a été définie lors de l’assemblée générale des adhérants de ce regroupement, lors de l’assemblée des élites tenue à Douala le 05 mars 2011. Une assemblée qui, précise le chef Belibi Ndzana, «n’avait plus besoin de rappeler son lien naturel avec le président Paul Biya, illustre fils de la communauté Centre, Sud et Est.»

«Evènement historique»

Les ressortissants de diverses région du pays ont tour à tour appelé leurs «frères» résidant dans la région du Littoral et le Wouri en particulier à tourner le dos aux autres propositions politiques tout en appelant le chef de l’Etat sortant à répondre favorablement à l’appel de Douala «pour la paix et la stabilité du Cameroun». La communauté de l’Ouest n’était pas en reste qui a tenu à marquer de sa présence à «cet évènement historique.»

Représentée par les chefs des différentes communautés résidant à Douala, la délégation de la communauté de l’Ouest tient à préciser que la représentation du chef de l’Etat sortant à la prochaine élection présidentielle «constitue le dernier virage de l’histoire de notre pays.» C’est à ce titre que les chefs de la région de l’Est à Douala revendiquent des élections anticipées et engagent les ressortissants des différentes communautés à plébisciter le chef de l’Etat sortant.

Le propos du représentant de la communauté haoussa a suscité quelques commentaires. Selon Amadou Tanko «Paul Biya n’est pas notre ami, c’est un camarade de parti.» question selon cette élite de réitérer les dispositions internes qui font du président national le candidat naturel à l’élection présidentielle? Face aux remous suscités lors de son allocution, le porte-parole de la communauté haoussa tranche en terme de conclusion, «vous avez compris ce que je veux dire même si vous le refusez.»

L’appel des chefs et représentants des communautés en vue de la présentation de la candidature de Paul Biya à la prochaine élection présidentielle a également connu une allocution du doyen de la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université de Douala. Le Professeur Modi Koko, au nom de la communauté Sawa et des élites diverses de cette communauté, a appelé le chef de l’Etat sortant à répondre favorablement à l’appel de Douala. Un appel officiellement prononcé par le président de la section Rdpc du Wouri 3, le maire Manga Zang.

Joseph OLINGA

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE