15/07/2009 14:41:54
Nyambaka : Les coupeurs de route arrachent 20 millions Fcfa à des commerçants
L’attaque a eu lieu samedi dernier dans le village Kalmé, à une soixantaine de kilomètres de Ngaoundéré.
Le Jour
TEXTE  TAILLE
Augmenter la taille
Diminuer la taille

Visages tuméfiés, mines tristes, le groupe de commerçants et acheteurs de bœufs du marché périodique de Nyambaka a été contraint de faire plus de 40 kilomètres de marche à pied dimanche 11 juillet dernier.  Selon Alhadji  Nana Saidou, commerçant, une pluie s’est abattue la veille, samedi, rendant la route Ngaoundéré-Wassandé, par la chute de Tello, impraticable. A 16h 50mn, trois pick-up et le car de transport de marque Saviem, transportant des commerçants, acheteurs de bœufs, sont attaqués par un groupe de cinq personnes armées de kalachnikovs, de gourdins et de flèches.


Les passagers sont contraints de vider leurs porte-monnaie. Les téléphones sont aussi confisqués.  Les occupants des quatre véhicules s’exécutent. Ce qui ne leur épargne pas de coups de matraques. Ils sont délestés de 20 millions Fcfa. Parmi les victimes, une femme sortant de l’hôpital après une opération chirurgicale. Elle raconte : «L’un d’entre eux m’a demandé mon porte-monnaie, je le lui ai remis  comme tous les autres passagers. Je me suis accroupie comme ils l’ont exigés. Le plus âgé est venu me dire d’aller reprendre ma place dans le car. Il m’a ensuite remis une somme de 15.000 Fcfa en me disant d’acheter des médicaments pour retrouver ma santé», raconte, encore tremblante, Mme  Asta Barka Housseina.

D’autres témoins confient que les coupeurs de route ont promis de faire parler d’eux dans les différents marchés à bétail de l’arrondissement de Nyambaka pendant ce mois de juillet. Alertés, les gendarmes de la brigade de Nyambaka se sont déportés sur les lieux, pour enregistrer les propos des victimes sur procès-verbal. Les éléments du Bataillon d’intervention rapide (Bir) de Ngaoundéré ratissent la zone. Selon une source au Bir, qui a requis l’anonymat, l’un des membres du gang a été identifié comme étant un homme d’affaires résidant dans la ville de Ngaoundéré. La même source indique que l’un de ses complices a été arrêté après une opération de ratissage dans un village du département du Mbéré. 

Après des mois d’accalmie, les coupeurs de route ont repris du service dans la région de l’Adamaoua. Leur dernière attaque remonte au mois de mars dernier au cours de laquelle ils avaient abattu le chauffeur d’une agence de voyage.

Adolarc Lamissia

Publicité
Publicité

comments powered by Disqus
Publicité
Autres actualités
Plus populaires

PUBLICITE